Capital ou compte courant : comment répartir son apport en 2023 ?

Capital ou compte courant : comment répartir son apport ?

 

En pleine création de société, vous vous posez la question de la répartition de l’apport financier ? Cette décision n’est pas neutre ! Pour vous accompagner dans votre réflexion, on vous aide à choisir la meilleure option.

Vous êtes en train de créer une entreprise, et vous réfléchissez aux contributions financières à votre entreprise et à la manière de les répartir

Il ne s’agit pas d’une décision neutre, il est important de bien répartir son apport lorsque l’on crée une entreprise.

En effet, cela permet de garantir la solidité financière de l’entreprise et de préparer son avenir. Il existe deux types d’apport : le capital et le compte courant. Dans cet article, nous allons vous expliquer les différences entre ces deux types d’apport et les avantages et inconvénients de chacun. Nous vous donnerons également quelques conseils pour répartir votre apport de la meilleure manière possible.

Quelle est l’utilité du capital social ?

Le capital social est l’argent que les associés mettent à disposition de l’entreprise lors de sa création. Il sert à financer les dépenses de l’entreprise et à couvrir les risques financiers. Il est important de noter que le capital social est bloqué pendant une certaine période, généralement 5 ans.

Le capital est l’argent mis à disposition d’une entreprise pour financer son développement.

Il peut être utilisé pour financer des investissements (machines, locaux, brevets) ou pour financer la croissance de l’entreprise (recrutement, développement de nouveaux produits ou services).

Cela signifie que les associés ne peuvent pas retirer leur argent pendant cette période. Il est donc important de ne pas trop diluer ce capital en le répartissant trop largement entre différents comptes.

Lire Aussi :  Case 10 - Quelle mutuelle d'entreprise pour les lutins du Père Noël ?

Le montant du capital social

Il n’y a pas de montant minimum obligatoire pour le capital social. Cependant, il est recommandé de ne pas avoir un capital trop faible, car cela peut être vu comme un signe de faiblesse financière de l’entreprise. Il est également important de noter que plus le capital social est élevé, plus il est facile d’obtenir des financements auprès des banques.

Comment répartir son apport ?

Il est donc important de trouver un juste milieu entre la répartition entre le compte courant et le capital. Voici quelques éléments à prendre en compte pour établir cette répartition :

  • La nature du projet : un projet qui nécessite beaucoup d’investissements (comme l’acquisition de machines) nécessitera une plus grande répartition vers le capital.
  • Les besoins en trésorerie : plus le projet nécessite de liquidités, plus il faudra répartir vers le compte courant.
  • Les perspectives de croissance : plus le projet a des perspectives de croissance importantes, plus il faudra répartir vers le capital.

Il est conseillé de ne pas répartir plus de 80% de son apport vers le compte courant, afin de ne pas trop diluer son capital.

Le compte courant

Le compte courant est un compte bancaire courant qui permet de gérer les flux de trésorerie quotidiens d’une entreprise. Il permet de régler les dépenses courantes (achats, salaires, charges) et de percevoir les recettes courantes (ventes, encaissements). Il est donc important d’avoir une certaine somme d’argent sur ce compte pour pouvoir faire face aux dépenses imprévues.

Première répartition possible

La première répartition possible est de mettre tout ou une grande partie de l’apport en capital social. Cela permet de garantir la solidité financière de l’entreprise et de préparer son avenir. Cependant, il faut être conscient que les associés ne peuvent pas retirer leur argent pendant une certaine période.

Lire Aussi :  Gérant EURL / SARL : Maintenir ta rémunération en cas d’accident

Deuxième répartition possible

La deuxième répartition possible est de mettre tout ou une grande partie de l’apport en compte courant. Cela permet aux associés de disposer de leur argent plus rapidement, mais cela peut être vu comme un signe de faiblesse financière de l’entreprise. Il est également plus difficile d’obtenir des financements auprès des banques lorsque l’apport est en compte courant.

Ce que vous nous conseillons comme solution pour répartir votre capital

Je vous suggère d’expliquer tout ce qui reste pour répondre à la question de la répartition de votre rapport entre capital et contributeurs

Il est important de parler de la valeur du capital social

Tout d’abord, toute entreprise doit disposer d’un certain capital

Au moment où vous démarrez votre entreprise, vous prenez le montant du capital et le placez dans une banque

Cela s’appelle un compte provisoire

Dès que toutes les formalités administratives seront terminées, le greffier du tribunal de commerce vous remettra un Kbis.

Avec ce document, vous pouvez vous rendre à votre banque et transformer votre camp provisoire en société

Vous pourrez alors utiliser l’argent.

Avec ce Kbis, votre société pourra utiliser l’argent du capital pour payer ce qu’elle veut.

En d’autres termes, l’argent ne sera jamais bloqué, et si la société est à court d’argent, vous pourrez toujours mettre votre propre argent sur le compte bancaire.

La plupart du temps, 500 ou 1000 euros suffisent, mais parfois votre banquier vous demandera plus, surtout si vous voulez emprunter beaucoup d’argent, ce qui n’est pas toujours une bonne chose.

Lire Aussi :  Quels Sont Les Différents Types De SCI ?

Vous décidez de tout mettre sur le compte capital car, grâce aux premières factures que vous avez envoyées à vos clients, vous avez plus de 5 000 euros dans votre trésorerie

Si vous voulez vous payer, vous avez deux possibilités.

Vous pouvez vous payer avec une serre, mais vous devrez alors payer des impôts et des charges sociales

Soit vous touchez des dividendes, auquel cas vous devrez attendre la fin de votre premier exercice et payer à nouveau la CSG et l’impôt sur le revenu, soit vous le comprenez pour récupérer de l’argent afin de déclencher les charges sociales et la peau sur une base strictement personnelle

Examinons ensemble la deuxième réponse au concours : Vous décidez de mettre 5 000 euros, mais vous le faites de manière différente : 500 euros en capital et 4 500 euros sur le compte courant d’associé

Si vous devenez le trésorier de notre société, il vous suffit de remettre les 4.500 euros sur votre propre compte

En conclusion, vous n’avez pas besoin de beaucoup de capital si votre entreprise n’en a pas besoin

Vous devriez plutôt vous concentrer sur votre compte « associés »

Si votre entreprise a besoin d’argent, il sera toujours plus facile de le récupérer si elle a suffisamment d’argent en banque.

Conclusion

Il est important de bien répartir son apport lorsque l’on crée une entreprise. Il existe deux types d’apport : le capital et le compte courant. Chacun a ses avantages et inconvénients.

En résumé, il est important de bien répartir son apport entre un compte courant et un capital en fonction de la nature du projet et des besoins en trésorerie. Il est conseillé de ne pas répartir plus de 80% de son apport vers le compte courant pour ne pas diluer son capital.

Articles Récents

Comment Tirer Profit Du Forex en 2023 ?

Comment Tirer Profit Du Forex ? Le marché des devises...

Trading : comment devenir un trader Bourse en 2023

Trading : comment devenir un trader Bourse en 2023 Le...

LOVE MONEY – Comment financer son entreprise avec l’argent de ses proches ?

La LOVE MONEY, c'est de l'argent que te prête un proche pour créer ton entreprise ! ❤️ La création d'entreprise a déjà son lot de problématiques pour tous les entrepreneurs. Et le financement n'en fait pas exception ! Alors il…

G̩rant EURL ou SARL РComment gagner plus !

Gérant Eurl Ou Sarl - Comment gagner plus en...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici