Connect with us

Entreprendre

Optimisez votre gestion commerciale : comprendre et calculer les taux de marque et de marge

Published

on

calculer-les-taux-de-marque-et-de-marge-conseils-pour-optimiser-votre-gestion-commerciale

Les taux de marque et les taux de marge sont des éléments essentiels pour évaluer la rentabilité d’une entreprise. Mais avec tous ces termes différents – marge brute, marge commerciale, marge nette, marge sur coût variable – il est facile de s’y perdre. Pas de panique, nous sommes là pour vous aider à comprendre et à utiliser ces différents types de marges.

La marge est le gain réalisé sur les ventes d’une entreprise sur une période donnée. Elle permet de financer le fonctionnement de l’entreprise. Mais il existe différentes façons de calculer la marge, chacune correspondant à une analyse spécifique du cycle d’exploitation de l’entreprise.

Alors, quelle marge utiliser et comment ? Tout dépend de l’usage que vous souhaitez en faire. Si vous voulez évaluer la performance commerciale de votre entreprise, vous pouvez utiliser la marge commerciale, qui correspond à la différence entre le prix de vente et le coût d’achat des produits vendus.

Si vous voulez évaluer la rentabilité globale de votre entreprise, vous pouvez utiliser la marge nette, qui correspond à la différence entre le chiffre d’affaires et l’ensemble des charges (coûts d’achat, charges financières, charges de personnel…).

Il existe également la marge brute, qui est simplement la différence entre le prix de vente et le coût d’achat des produits vendus, sans prendre en compte les autres charges.

Enfin, il y a la marge sur coût variable, qui est utilisée dans les entreprises où le coût des produits varie en fonction du volume de vente. Elle permet d’évaluer la rentabilité des ventes supplémentaires réalisées.

Maintenant que vous avez une meilleure compréhension des différents types de marges, vous pouvez les utiliser pour évaluer la santé financière de votre entreprise et prendre des décisions éclairées. N’oubliez pas que ces outils de gestion commerciale sont essentiels pour optimiser vos performances et assurer la pérennité de votre entreprise.

La marge brute

Définition et calcul de la marge brute

La marge brute, ou marge commerciale, est un indicateur financier essentiel dans le commerce et le négociation. Elle correspond à la différence entre le prix de vente HT et le prix d’achat HT des marchandises vendues. Par exemple, si vous achetez un produit à 50 euros et le revendez à 80 euros, votre marge brute sera de 30 euros.

Il est important de noter que la terminologie peut varier selon le secteur d’activité. Dans les activités de service, on parle du prix de vente des prestations et du coût de réalisation des prestations vendues. Dans l’industrie, on parle plutôt du coût de fabrication des produits vendus. Quelle que soit la terminologie utilisée, la réalité qu’elle représente reste la même.

La marge brute est un indicateur clé pour évaluer la rentabilité d’une entreprise. Plus la marge brute est élevée, plus l’entreprise génère des bénéfices. Cependant, il est important de prendre en compte d’autres facteurs tels que les coûts fixes et variables, les frais généraux et les charges de personnel pour obtenir une image complète de la performance financière d’une entreprise.

En conclusion, comprendre les taux de marque et les taux de marge est essentiel pour gérer efficacement une entreprise. En utilisant ces indicateurs financiers, vous pouvez évaluer la rentabilité de vos ventes et prendre des décisions éclairées pour améliorer vos résultats financiers.

À noter :

Le prix d’achat hors taxes et le coût d’achat hors taxes sont deux concepts différents. Le prix d’achat hors taxes est le montant que vous payez pour acquérir un produit, sans inclure les taxes. Cependant, le coût d’achat hors taxes peut varier en fonction des frais liés à l’acquisition du produit, tels que les frais de transport, d’emballage ou de transformation. Ces frais supplémentaires doivent être pris en compte pour déterminer le véritable coût d’achat du produit. Par conséquent, il est important de considérer tous ces facteurs pour calculer correctement les taux de marque et les taux de marge dans votre activité commerciale.

Exprimer la marge en taux

optimisez-votre-gestion-commerciale-comprendre-et-calculer-les-taux-de-marque-et-de-marge

Le taux de marge et son interprétation

Définition du taux de marge brute

Le taux de marge brute est un terme couramment utilisé dans le domaine de la gestion commerciale. C’est un indicateur qui mesure la marge brute en pourcentage du coût d’achat. En d’autres termes, il permet de déterminer la différence entre le prix auquel une entreprise achète un produit et le prix auquel elle le revend.

Le calcul du taux de marge brute se fait en divisant la marge brute hors taxes par le coût d’achat hors taxes, puis en multipliant le résultat par 100. Par exemple, si une entreprise achète un produit pour 100 euros hors taxes et le revend pour 150 euros hors taxes, son taux de marge brute sera de 50 %. Cela signifie qu’elle dispose d’une marge de 50 euros pour couvrir ses frais d’exploitation tels que le loyer, l’énergie, les salaires, les charges sociales et les impôts.

Le taux de marge brute est un indicateur essentiel pour évaluer la rentabilité d’une entreprise. Plus le taux de marge brute est élevé, plus l’entreprise réalise des bénéfices importants sur ses ventes. Il est donc important pour les entrepreneurs de surveiller leur taux de marge brute et de prendre des mesures pour l’optimiser si nécessaire.

En conclusion, le taux de marge brute est un indicateur clé dans la gestion commerciale. Il permet aux entreprises de mesurer leur rentabilité et de prendre des décisions éclairées pour maximiser leurs bénéfices. En comprenant et en utilisant correctement cet indicateur, les entrepreneurs peuvent améliorer leurs performances commerciales et assurer la croissance de leur entreprise.

Interprétation du taux de marge

Le taux de marque et le taux de marge sont deux indicateurs importants dans le domaine de la gestion commerciale. Le taux de marge représente la différence entre le prix de vente d’un produit ou d’un service et son coût de production. Il peut être influencé par différents facteurs tels que la capacité de négociation de l’entreprise avec ses fournisseurs, sa politique d’innovation ou de différenciation, ou encore sa stratégie marketing.

Une entreprise qui parvient à obtenir un taux de marge élevé démontre généralement une certaine puissance de négociation vis-à-vis de ses fournisseurs. En effet, elle est capable d’obtenir des prix d’achat plus avantageux, ce qui lui permet d’augmenter sa marge bénéficiaire. De plus, une entreprise qui investit dans la recherche et le développement, l’innovation, ou qui possède une image de marque forte peut se distinguer de ses concurrents et pratiquer des prix de vente plus élevés, ce qui contribue également à augmenter sa marge.

Lire Aussi :  Immatriculation d'une entreprise : Tout ce que vous devez savoir en 14 questions fréquemment posées

Il est donc essentiel pour une entreprise d’analyser régulièrement son taux de marge afin d’identifier les leviers à activer pour l’optimiser. Cela peut passer par des actions telles que la renégociation des contrats avec les fournisseurs, le développement de nouvelles offres innovantes, l’amélioration de la qualité de service ou encore la mise en place d’une communication marketing efficace.

En conclusion, les taux de marque et les taux de marge sont des indicateurs clés dans la gestion commerciale d’une entreprise. Ils reflètent sa capacité à générer des bénéfices et à se démarquer de la concurrence. Il est donc important pour toute entreprise de les surveiller de près et de mettre en place les actions nécessaires pour les optimiser.

Le taux de marque et son interprétation

Définition du taux de marque

Le taux de marque est un concept important en gestion commerciale. Il représente la marge commerciale incluse dans le prix de vente d’un produit. Contrairement au taux de marge, le taux de marque est utilisé pour estimer la rentabilité d’une vente ou fixer le prix de vente des produits achetés.

Lorsqu’un commerçant fixe le prix de vente d’un produit, il doit tenir compte de différents éléments tels que les coûts d’achat, les frais de transport, les frais de stockage, les frais de marketing, etc. Le taux de marque lui permet d’inclure une marge suffisante pour couvrir ces dépenses et réaliser un bénéfice.

Par exemple, si un commerçant achète un produit pour 100 euros et souhaite obtenir une marge commerciale de 50%, il devra fixer son prix de vente à 150 euros (100 euros + 50% de 100 euros). Dans ce cas, le taux de marque est donc de 50%.

Il est important de noter que le taux de marque peut varier en fonction du secteur d’activité, du produit vendu et des objectifs financiers du commerçant. Certains commerçants peuvent préférer des taux de marque plus élevés pour maximiser leurs bénéfices, tandis que d’autres privilégient des taux plus bas pour rester compétitifs sur le marché.

En résumé, le taux de marque est un indicateur essentiel en gestion commerciale qui permet aux commerçants d’estimer la rentabilité d’une vente ou de fixer le prix de vente des produits achetés. Il reflète la marge commerciale incluse dans le prix de vente et est un élément clé pour assurer la rentabilité d’une entreprise.

Comment différencier taux de marque et de marque ?

Le taux de marge et le taux de marque sont deux termes couramment utilisés dans le domaine de la gestion commerciale. Bien qu’ils aient une base commune, ils diffèrent par leurs éléments de comparaison.

Le taux de marge est un indicateur qui compare la marge brute au coût d’achat. Il se calcule en divisant la marge brute hors taxes par le coût d’achat hors taxes, puis en multipliant le résultat par 100. En d’autres termes, il mesure la rentabilité d’un produit en comparant la différence entre son prix de vente et son coût d’achat.

Le taux de marque, quant à lui, compare la marge brute au prix de vente. Il se calcule en divisant la marge brute hors taxes par le prix de vente hors taxes, puis en multipliant le résultat par 100. Ce taux permet d’évaluer la marge réalisée sur un produit par rapport à son prix de vente.

Il est important de comprendre cette distinction, car les taux de marge et de marque peuvent parfois prêter à confusion. Pour vous aider à mieux comprendre, voici un schéma qui illustre clairement la différence entre ces deux notions :

[Insérer ici le schéma illustrant la distinction entre les taux de marge et de marque]

En résumé, le taux de marge compare la marge brute au coût d’achat, tandis que le taux de marque compare la marge brute au prix de vente. Ces deux indicateurs sont essentiels pour évaluer la rentabilité et la performance d’un produit ou d’une entreprise.

Interprétation du taux de marque

Le taux de marque est un indicateur essentiel pour mesurer la performance et la rentabilité d’une entreprise. Il peut être utilisé pour évaluer la performance globale de l’entreprise ou pour analyser la performance d’une partie spécifique, telle qu’un produit, un service ou une unité de production.

Il est important de noter que le taux de marque diffère de la marge sur coût variable, car il prend en compte davantage de frais que le coût d’achat des marchandises vendues.

En utilisant le taux de marque, les entreprises peuvent évaluer leur capacité à couvrir leurs coûts et à générer des bénéfices. C’est un indicateur clé pour les décisions commerciales, telles que la fixation des prix, l’évaluation de la rentabilité des produits ou services, et l’analyse de la performance globale de l’entreprise.

Il est donc essentiel pour les entreprises de comprendre et de calculer correctement leur taux de marque afin d’optimiser leur rentabilité et leur succès sur le marché.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les taux de marque et les taux de marge, n’hésitez pas à consulter notre article complet qui explique en détail ces concepts importants de gestion commerciale.

Le coefficient multiplicateur et son interprétation

Qu’est-ce que le coefficient multiplicateur ?

Beaucoup de commerçants utilisent le coefficient multiplicateur pour calculer leur prix de vente à partir du prix d’achat de leurs marchandises. Ce calcul consiste à diviser le prix de vente TTC par le prix d’achat HT. Cela permet également de gérer la marge de l’entreprise en utilisant une moyenne de ce coefficient multiplicateur.

Interprétation du coefficient multiplicateur :

Dans cet article, nous allons aborder les taux de marque et les taux de marge, deux concepts essentiels en gestion commerciale. Ces termes peuvent parfois sembler confus, mais nous allons vous expliquer leur signification et comment les calculer.

Le taux de marque est un pourcentage qui représente la différence entre le prix d’achat d’un produit et son prix de vente. Il mesure la marge brute réalisée sur chaque produit vendu. Plus le taux de marque est élevé, plus l’entreprise réalise une marge importante.

D’un autre côté, le taux de marge est un pourcentage qui représente la marge nette réalisée sur chaque produit vendu, après avoir déduit tous les coûts (achats, frais de production, etc.). Il mesure la rentabilité réelle de l’entreprise. Un taux de marge élevé indique que l’entreprise réalise des bénéfices importants.

Lire Aussi :  Domiciliation d'entreprise à Paris 8 : Découvrez les avantages de choisir une zone de prestige pour votre siège social

Maintenant que nous avons clarifié ces concepts, vous vous demandez peut-être comment calculer ces taux. Ne vous inquiétez pas, c’est plus simple qu’il n’y paraît !

Pour calculer le taux de marque, vous devez diviser la différence entre le prix de vente et le prix d’achat par le prix d’achat, puis multiplier par 100 pour obtenir un pourcentage. Par exemple, si vous achetez un produit 50 euros et le vendez 100 euros, la différence serait de 50 euros. En divisant 50 par 50 (le prix d’achat) et en multipliant par 100, vous obtenez un taux de marque de 100%.

Quant au calcul du taux de marge, vous devez diviser la marge nette par le prix de vente, puis multiplier par 100 pour obtenir un pourcentage. La marge nette est la différence entre le prix de vente et tous les coûts. Par exemple, si vous vendez un produit 100 euros et que tous les coûts associés s’élèvent à 30 euros, votre marge nette serait de 70 euros. En divisant 70 par 100 (le prix de vente) et en multipliant par 100, vous obtenez un taux de marge de 70%.

En conclusion, comprendre et calculer les taux de marque et les taux de marge sont des compétences essentielles en gestion commerciale. Ces indicateurs vous permettent d’évaluer la rentabilité de votre entreprise et d’arbitrer entre différentes sources d’approvisionnement. Utilisez nos conseils pour optimiser vos prix de vente et maximiser vos bénéfices !

Si vous avez besoin d’outils pour gérer votre entreprise, n’hésitez pas à consulter nos solutions disponibles. Nous sommes là pour vous aider à réussir dans votre activité commerciale !

La marge nette

Définition et calcul

La marge nette est un indicateur essentiel pour évaluer la rentabilité d’un produit, d’un service ou même d’une entreprise. Elle mesure le bénéfice réalisé par une entreprise lors de la vente d’un produit ou d’un service. En phase de création d’entreprise, elle permet d’anticiper ce résultat. La marge nette se calcule en déduisant de la marge brute les frais liés à la vente du produit.

Pour une société de production, il existe également la notion de marge industrielle, qui correspond à la marge brute moins les frais directement liés à la fabrication industrielle du produit.

Certaines entreprises commerciales ont également des frais logistiques directement liés à la vente du produit. Dans ce cas, elles peuvent calculer une marge logistique, qui correspond à la marge brute nette des frais logistiques.

En résumé, il existe différents types de marges (nette, industrielle, logistique) qui permettent de mesurer la rentabilité d’un produit, d’un service ou d’une entreprise. Ces marges sont calculées en déduisant les frais appropriés de la marge brute.

Interprétation de la marge nette

Chaque entreprise a la possibilité de définir sa propre marge nette en fonction de son activité. Cela permet de différencier le montant de vente lié au produit de celui utilisé pour faire fonctionner l’entreprise. Pour calculer la marge nette, il est nécessaire de déterminer les coûts directement liés à la vente du produit et de les déduire de la marge brute. Ces coûts peuvent être variables ou fixes.

Il est important de souligner que la notion de marge nette est très différente de celle de la marge sur coût variable. Calculer la marge nette est une étape incontournable lors de la création d’une entreprise, car cela permet d’anticiper le modèle économique optimal à développer.

En résumé, la marge nette est un indicateur essentiel pour évaluer la rentabilité d’une entreprise et prendre des décisions stratégiques. Il est donc primordial de comprendre comment calculer et interpréter ce taux de marge afin d’optimiser la gestion commerciale et assurer le succès de l’entreprise.

Qu’est-ce que la marge sur coût variable ?

La différence entre frais fixes et frais variables

Les frais d’une entreprise peuvent être répartis entre frais fixes et frais variables. Les frais variables sont ceux qui augmentent en fonction de la quantité de produits fabriqués. Par exemple, si un boulanger fabrique plus de pain, sa consommation de farine augmentera également. Le coût d’achat de la farine est donc considéré comme un coût variable. En revanche, les frais fixes sont ceux qui restent constants, quelle que soit la quantité de produits fabriqués. Par exemple, le loyer de l’atelier de fabrication du pain sera un frais fixe pour ce boulanger. Son montant ne changera pas, peu importe le nombre de baguettes fabriquées.

La marge sur coût variable : définition et calcul

La marge sur coût variable est un concept important en gestion commerciale. Elle représente la différence entre le chiffre d’affaires hors taxes et le montant des frais variables hors taxes liés à la fabrication des produits concernés. Pour calculer la marge sur coût variable, il suffit de soustraire les frais variables au chiffre d’affaires.

Par exemple, prenons le cas d’un boulanger dont le chiffre d’affaires annuel s’élève à 200 000 euros hors taxes et les frais variables s’élèvent à 40 000 euros hors taxes. Dans ce cas, la marge sur coût variable serait de 160 000 euros, ce qui représente 80% du chiffre d’affaires.

Il est important de comprendre que la marge sur coût variable permet de couvrir les dépenses variables liées à la production des biens ou services. Elle ne prend pas en compte les frais fixes comme les loyers ou les salaires. C’est pourquoi il est important de bien distinguer la marge sur coût variable de la marge brute ou de la marge nette.

En utilisant ces notions de gestion commerciale, vous pourrez mieux évaluer la rentabilité de votre entreprise et prendre des décisions éclairées pour optimiser vos marges.

Interprétation

La marge sur coût variable et le taux de marque sont des concepts essentiels en gestion commerciale. Ils permettent de déterminer si une entreprise est bénéficiaire ou déficitaire et de calculer son seuil de rentabilité. Dans cet article, nous allons expliquer ces notions et vous donner des conseils pour maintenir une marge sur le long terme.

La marge sur coût variable correspond à la différence entre le prix de vente d’un produit ou service et son coût variable unitaire. C’est cette marge qui permet à l’entreprise de couvrir ses frais fixes et de réaliser un bénéfice. Si la marge sur coût variable est inférieure aux frais fixes, l’entreprise est déficitaire. Si elle est supérieure, l’entreprise est bénéficiaire.

Le taux de marque, quant à lui, correspond à la marge sur coût variable exprimée en pourcentage du prix de vente. Il permet de mesurer la rentabilité d’un produit ou service. Plus le taux de marque est élevé, plus l’entreprise réalise un bénéfice important.

Lire Aussi :  Notes De Frais : L'Amélioration De La Rémunération De Président SAS / SASU En Toute Simplicité !

Le calcul de la marge sur coût variable permet également de déterminer le seuil de rentabilité d’une entreprise, c’est-à-dire le niveau de chiffre d’affaires à atteindre pour être bénéficiaire. Cette notion est essentielle lors de la création d’une entreprise, car elle permet d’évaluer la viabilité du projet.

Maintenir une marge sur le long terme n’est pas toujours facile, car les marchés évoluent constamment. Il est donc important de s’adapter aux besoins de sa clientèle et d’élaborer une stratégie d’entreprise solide. Pour cela, nous vous conseillons de suivre les 5 étapes de la démarche stratégique, expliquées dans notre article dédié. Vous y découvrirez comment intégrer le prix dans votre stratégie d’entreprise.

En conclusion, comprendre les taux de marque et les taux de marge est essentiel pour évaluer la rentabilité d’une entreprise. Il est également primordial de mettre en place une stratégie d’entreprise solide pour maintenir une marge sur le long terme. Suivez nos conseils et vous serez sur la bonne voie pour assurer la pérennité de votre activité commerciale.

Profitez de l’accompagnement d’un Expert-Comptable

La marge est un indicateur de compétitivité de l’entreprise et permet de comparer les entreprises d’un même secteur ou la performance d’une entreprise dans le temps. Elle est également utile pour prendre des décisions stratégiques, notamment en évaluant la contribution d’un produit à la performance de l’entreprise. Si le taux de marge est important dans la fixation du prix de vente, il est nécessaire de le prendre en compte dans une approche globale lors de la tarification. D’autres articles complémentaires vous aideront à mieux comprendre la tarification dans son ensemble, tels que comment déterminer un prix de vente, comment calculer une remise commerciale, qu’est-ce qu’un coût de revient et comment maîtriser son taux de marge en utilisant la technique du coefficient multiplicateur.

Le lien entre taux de marge et rentabilité

Avoir un bon taux de marge est essentiel pour assurer la rentabilité d’une entreprise. Cependant, cela ne suffit pas à garantir le succès commercial. Il y a d’autres facteurs importants à prendre en compte, tels que le suivi de la trésorerie, l’organisation interne et la qualité du management. Ces éléments sont indispensables pour assurer le bon fonctionnement de l’entreprise.

Il est donc conseillé de compléter votre lecture en consultant les articles suivants : « Comment suivre sa trésorerie », « Le management par objectifs » et « Les bases d’une bonne organisation d’entreprise ». Ces ressources vous aideront à mieux comprendre l’importance de ces notions et à les appliquer dans votre entreprise.

Lors de la création d’une entreprise, il est également essentiel de réaliser un prévisionnel financier. Cela permettra de calculer avec précision les différents taux et d’adopter le modèle économique le plus adapté à votre entreprise. Grâce à ces informations, vous pourrez piloter votre entreprise en toute connaissance de cause.

N’oubliez pas que le taux de marge n’est qu’un aspect parmi d’autres pour assurer la réussite de votre entreprise. En suivant ces conseils et en mettant en place une gestion efficace, vous augmenterez vos chances de prospérer sur le marché.

Qu’est-ce que les SIG (soldes intermédiaires de Gestion) ?

Le tableau des SIG est un outil essentiel pour évaluer la rentabilité d’une entreprise. Il classe et ordonne les charges de l’entreprise, fournissant ainsi des indicateurs de mesure de la rentabilité tels que la marge brute, la marge nette, la valeur ajoutée et le résultat d’exploitation. Ces indicateurs permettent d’analyser les conséquences des variations de charges sur le résultat de l’entreprise.

Bien que leur nom puisse sembler compliqué et ennuyeux, les Soldes intermédiaires de Gestion sont des éléments importants pour une gestion financière efficace de l’entreprise. Il est donc essentiel de comprendre et d’utiliser correctement ces indicateurs. Vous pouvez en apprendre davantage sur la façon de bien utiliser les soldes intermédiaires de gestion dans notre fiche technique dédiée.

En utilisant le tableau des SIG et en comprenant les Soldes intermédiaires de Gestion, vous serez en mesure de mieux évaluer la rentabilité de votre entreprise et de prendre des décisions plus éclairées en matière de gestion financière. Alors n’ayez pas peur, plongez-vous dans ces indicateurs clés et prenez le contrôle de votre entreprise !

À quoi servent les SIG ?

Les soldes intermédiaires de gestion (SIG) sont des indicateurs financiers essentiels pour les entrepreneurs. Ils permettent d’évaluer la performance de l’entreprise et de prendre des décisions financières éclairées. Dans cet article, nous nous intéresserons plus particulièrement aux taux de marque et aux taux de marge, deux ratios clés des SIG.

Le taux de marque est le pourcentage de marge brute par rapport au prix de vente. Il mesure donc la rentabilité d’un produit ou d’un service. Par exemple, si vous vendez un produit à 100€ et que votre marge brute est de 50€, votre taux de marque sera de 50%.

Le taux de marge, quant à lui, est le pourcentage de bénéfice net par rapport au prix de vente. Il permet d’évaluer la rentabilité globale de l’entreprise. Reprenons notre exemple précédent : si votre bénéfice net sur ce produit est de 20€, votre taux de marge sera de 20%.

Il est important de noter que ces deux ratios peuvent varier en fonction du secteur d’activité et de la concurrence. Par exemple, dans certains secteurs très concurrentiels, les marges peuvent être plus faibles, ce qui peut influencer à la fois le taux de marque et le taux de marge.

Pour optimiser le classement sur Google, il est essentiel d’utiliser des techniques de SEO (Search Engine Optimization). Cela comprend l’utilisation de mots-clés pertinents dans le contenu, l’optimisation des balises méta et des URL, ainsi que la création de liens internes et externes vers d’autres sites web.

En suivant les principes E-E-A-T (Experience, Expertise, Authoritativeness, Trustworthiness), vous pouvez également renforcer la crédibilité de votre contenu. Cela implique de fournir des informations précises et fiables, de montrer votre expertise dans le domaine et d’établir une relation de confiance avec vos lecteurs.

En résumé, les taux de marque et les taux de marge sont des indicateurs financiers importants pour évaluer la rentabilité d’une entreprise. En utilisant des techniques de SEO et en respectant les principes E-E-A-T, vous pouvez optimiser le classement sur Google et attirer plus de trafic vers votre article de blog.

Continue Reading