...
Connect with us

Business

Comprendre les avantages et les inconvénients des obligations convertibles

Published

on

obligations-convertibles-avantages-et-inconvenients-decryptes

Les obligations convertibles sont un mode de financement qui présente à la fois des avantages et des inconvénients pour les sociétés émettrices. Il est important de bien comprendre ces aspects avant de prendre une décision. D’une part, les obligations convertibles offrent des opportunités intéressantes d’investissement. D’autre part, elles peuvent également entraîner un risque de perte de contrôle pour la société, notamment en raison d’une méconnaissance de leur fonctionnement, de prévisions trop optimistes ou de décisions précipitées. Il est donc essentiel de se familiariser avec ce concept avant de s’engager. Pour en savoir plus sur les obligations convertibles, consultez le blog du dirigeant.

Obligations convertibles : quels peuvent être les avantages pour la société émettrice ?

Les obligations convertibles offrent une solution intéressante pour attirer les investisseurs qui cherchent à profiter du développement d’une entreprise sans prendre immédiatement des risques en devenant actionnaire. De plus, ce mode de financement permet de maintenir la stabilité du capital social au cours des premières années. C’est donc une option à considérer pour les entreprises qui souhaitent lever des fonds tout en préservant leur structure financière.

Accroître la confiance des investisseurs et diversifier son mode de financement

Les obligations convertibles sont un moyen de financement pour les entreprises qui présentent des risques et qui ont du mal à convaincre les investisseurs de rejoindre leur capital. Ces obligations offrent une plus grande sécurité aux investisseurs par rapport à une souscription directe au capital de l’entreprise. À l’échéance du prêt, l’investisseur a deux options : convertir la dette en actions de l’entreprise, dont la valeur a été préalablement fixée, ou se faire rembourser en numéraire. Cette option est particulièrement intéressante lorsque la société s’est développée et que la valeur des actions est supérieure à celle fixée initialement. Les obligations convertibles permettent ainsi à l’entreprise d’obtenir des fonds et de pallier le manque de confiance des investisseurs dans une souscription directe au capital. Pour plus d’informations sur ce sujet, vous pouvez consulter notre article sur le fonctionnement des obligations convertibles.

Préserver la structure du capital social au titre des premières années

Les obligations convertibles sont un outil financier qui permet aux investisseurs de fournir des fonds à une entreprise pendant plusieurs années, sans être directement associés à la structure de l’entreprise. Cela signifie qu’ils ne participent pas aux décisions de vote et ne reçoivent pas de dividendes. Bien que cela puisse sembler un inconvénient, cela permet en réalité à l’entreprise de maintenir une stabilité dans sa structure de capital social, ce qui facilite les investissements et le développement de l’entreprise. Par exemple, si une entreprise est créée par deux associés qui détiennent chacun 50% du capital social, mais que les fonds initiaux ne sont pas suffisants pour démarrer l’activité, l’entreprise peut émettre des obligations convertibles remboursables dans cinq ans. Cela permettrait aux associés de rester seuls aux commandes de l’entreprise pendant les premières années.

 Obligations convertibles : quelles peuvent être les inconvénients pour la société émettrice ? 

comprendre-les-avantages-et-les-inconvenients-des-obligations-convertibles
Les obligations convertibles sont un mode de financement intéressant, mais il est important de ne pas négliger les inconvénients potentiels. Avant de se lancer dans ce type d’opération, les dirigeants doivent être conscients des éventuels désavantages qui pourraient se présenter.

La valeur retenue pour les actions postérieurement converties

Les obligations convertibles peuvent avoir certains inconvénients. Par exemple, l’entreprise est obligée de verser des intérêts à son créancier, ce qui peut représenter un coût supplémentaire. De plus, à l’échéance du prêt, l’entreprise doit attribuer des actions à la valeur convenue au moment de la conclusion du prêt, ce qui signifie qu’elle ne peut pas profiter de la valorisation réelle de ses actions. Cela peut limiter la croissance de l’entreprise. Par exemple, si la valeur d’une action augmente au fil du temps, l’entreprise devra toujours attribuer les actions à la valeur fixée lors de la conclusion de l’obligation. Cela signifie que le créancier recevra potentiellement plus d’actions que ce qui aurait été attribué en fonction de la valeur réelle des actions.

Une dilution du capital social en cas de conversion de l’obligation en actions

Un des inconvénients des obligations convertibles réside dans la dilution du capital social lorsque les actions de l’entreprise sont converties. En effet, une fois que l’obligation arrive à échéance, le créancier a le droit de demander la conversion de sa dette en actions. Cela entraîne une dilution du capital qui affecte notamment le droit de vote lors des assemblées générales futures et la répartition des dividendes. Pour limiter ce risque, il est possible de prévoir une prime en cas de non-conversion de l’obligation en actions. Cette prime vise à encourager le créancier à choisir le remboursement en numéraire plutôt qu’en actions. Cependant, il est important de noter que cette prime augmente le coût du financement par des actions convertibles.

Des besoins accrus en trésorerie lors de l’échéance de l’obligation

Les obligations convertibles peuvent présenter à la fois des avantages et des inconvénients pour les entreprises. L’un des avantages est que le créancier peut choisir d’être remboursé en numéraire à l’échéance. Cependant, cela nécessite une trésorerie suffisante de la part de l’entreprise, ce qui peut affecter ses investissements et son développement. De plus, si le créancier demande un remboursement en numéraire, il n’est généralement pas intéressé par l’attribution d’actions, ce qui peut être préjudiciable à l’entreprise si ses actions ne se valorisent pas suffisamment au fil du temps. Cela peut entraîner des difficultés pour l’entreprise qui peine à croître. Par exemple, l’entreprise peut être contrainte de contracter de nouveaux emprunts pour rembourser l’obligation en numéraire, ce qui accroît ses difficultés financières. Il est donc essentiel pour les entrepreneurs de prêter une attention particulière aux clauses de rachat d’actions ou de prise de pouvoir en cas d’incapacité à rembourser les obligations dans les délais impartis. Certains financeurs anticipent ces situations et profitent de ces clauses pour prendre le contrôle d’entreprises qui les intéressent, au détriment des créateurs.

Conclusion

Les obligations convertibles sont un moyen de financement pour une entreprise, mais elles comportent à la fois des avantages et des inconvénients. Il est important de bien comprendre ces aspects afin d’éviter des difficultés à l’avenir. Il peut être judicieux de demander les conseils d’un professionnel pour réduire les risques. Un avocat spécialisé en fiscalité peut vous accompagner dans cette démarche. Chez LBdD, nous vous proposons de vous mettre en relation avec un avocat spécialisé à un prix forfaitaire abordable. N’hésitez pas à consulter notre blog pour plus d’articles et de ressources utiles sur la gestion de votre entreprise. Nous avons plus d’un millier d’articles, de vidéos et de dossiers complets pour vous aider à prendre les bonnes décisions et à gérer votre entreprise avec succès. Téléchargez notre article en PDF et n’hésitez pas à voter pour notre contenu si vous l’appréciez !

Continue Reading