Vous êtes Gérant EURL ou SARL ? Voici nos tips pour optimiser vos revenus en 2023.

Vous êtes Gérant EURL ou SARL ? Voici nos meilleurs astuces et conseils pour optimiser vos revenus en 2023.

 

Tu es gérant majoritaire d’une SARL ? tu es gérant majoritaire d’une EURL. Tu es ce qu’on appelle un travailleur non-salarié et tu te pose des questions sur ta rémunération. Parce que quand ta société est capable de te générer ça comme revenu.

Finalement, il ne reste plus que ça à la fin. Alors quelque part, est ce que tu ne te pose pas des questions? Est ce que tu te dis pas? Peut être que la rémunération et les dividendes ne sont pas les seuls moyens de te rémunérer au sein de ta SARL ou de ton EURL.

Ce que je te propose, c’est d’étudier toutes les possibilités pour justement améliorer des revenus tout en diminuant tes charges sociales, ton impôt sur le revenu et la CSG. Est ce que je te propose, eh bien, c’est de le faire maintenant. Alors oui, oui, c’est toujours un peu compliqué de se dire quand j’ai quelque chose qui fonctionne bien, est ce qu’on doit changer quelque chose encore en plus parce que c’est déjà suffisamment compliqué? Est ce que je vais te proposer comme conseil? C’est de le faire graduellement et le faire comment? Eh bien, à travers l’optimisation de la rémunération d’un gérant majoritaire TNS travailleur non salarié, d’une SARL ou d’une EURL de façon très concrète, voilà tout le sommaire. Notes de frais kilométriques, rétribution, dividendes, comptes courants, épargne salariale. Et un petit mot sur la Holding assez rapidement.

Ce que je propose assez de commencer tout de suite dans la première partie. Alors avant de commencer ? Et bien on va faire un petit préalable à quelque chose de super simple, quelque chose qui va vous permettre de pouvoir comparer ce qui est comparable, notamment si vous êtes en EURL à l’impôt sur les sociétés ou en SARL à l’impôt sur les sociétés. Bien.

Il faut comprendre que plus vous allez augmenter vos revenus, plus votre impôt sur les sociétés va diminuer. C’est très important de bien comprendre ça, parce que c’est ça qui permet ensuite de faire des comparaisons sur des rémunérations qui viennent avant impôt sur les sociétés et qui diminuent du coup l’impôt sur les sociétés et celles qui viennent après impôt sur les sociétés, comme les dividendes par exemple.

Alors on y va, c’est parti et on commence tout de suite par les notes de frais. C’est quoi une note de frais? Eh bien, ce sont des charges et des dépenses que tu as engagées pour le compte de la société. Bon, une fois dit cela, on va essayer de prendre quelques exemples.

En fait, il y a trois périodes pour faire des notes de frais. La première, c’est lorsque ta société n’existe pas. Oui, j’ai bien dit lorsque ta société n’existe pas, parce que avant de créer ta société, tu as dépensé très certainement de l’argent pour pouvoir imaginer, créer, trouver effectivement les astuces qui allaient te permettre de créer ta société.

Bon, ça peut être quoi ? Cela peut être de la documentation, ça peut être de la formation. Ça peut être des allers retours en TGV, en métro, en avion, en voiture, etc etc pour aller voir de futurs concurrents, pour aller voir de futurs collègues, pour aller voir des prescripteurs, pour aller voir, des franchiseurs pour aller voir des franchisés.

Bref, on peut véritablement se déplacer, c’est des note de restaurant, etc tous ces frais c’est toi qui les a payé et je rappelle en fait tu vas créer une société, c’est à dire une personne morale différente de toi qui aura la forme de l’EURL ou de SARL.

Et tu vas te dire mais est ce que c’est normal que ce soit moi qui le prenne à mon compte? Si la société avait existé, elle l’aurait bien pris pour elle même. Donc, moralité de l’histoire, deux astuces. La première imagine donc toute la future société et demande des factures au nom de ta future société, notamment si tu fais des frais de déplacement en avion par exemple.

Si tu n’as pas fait de facture, prend en compte tout ce que tu as pu faire et que tu as dépensé. Achètes toi une petite chemise en papier, mets tes facture est à l’intérieur. S’ils sont électroniques, conserves les bien dans un dossier, ça te permettra, notamment au moment de la création, de le remettre.

Je sais que certains d’entre vous se posent comme question désormais, mais ma société ne va pas avoir d’argent. Pourquoi est ce que je vais commencer à lui mettre des charges? J’ai bien dit d’inscrire ses notes de frais, j’ai pas dit de les rembourser. Les notes de frais, c’est deux choses qui sont différentes.

Je rappelle encore une fois de plus la société c’est la société, toi c’est toi. Moralité de l’histoire, tu peux très bien faire des notes de frais. Ces notes de frais vont venir dans ce qu’on appelle un compte courant d’associé, c’est à dire que c’est une dette que la société va te devoir.

Si la société a de l’argent, elle pourra te les rembourser directement si elle n’a pas d’argent et bien elle pourra te rembourser au bout d’un mois, trois mois, six mois, un an, deux ans, dix ans, 90 ans, on peut tout imaginer. Bref, en fait, il y a bien un distinguo entre je fais mes notes de frais et le moment où je me les rembourse. Réfléchis bien, tu vas voir.

Il y a plein de choses qui peuvent être faites. Et toutes ces dépenses, elles peuvent être reprises dans le cadre de la création de la société. Ce qui va te permettre d’augmenter bien évidemment ton compte courant. Et on va voir effectivement quels sont les impacts.

Deuxième période, c’est au moment où on crée sa société. Ça y est, la société se crée et très rapidement tu peux décider, notamment pour aider ta société à démarrer et utiliser une partie de ton mobilier, d’utiliser ton téléphone, d’utiliser un certain que je sais que beaucoup d’entre vous disent non, mais c’est normal, ça m’appartient déjà. Je rappelle, il y a la société, il y a vous.

Rien ne vous interdit, au contraire de dire si la société n’avait pas de téléphone à sa disposition de façon gratuite, elle serait bien obligé d’en acheter. Tout ce que vous propose de faire, c’est de faire toute une liste de tout ce que vous allez faire, le mettre sur une facture, une facture de particulier à société. Donc pas de TVA, un prix d’occasion.

Bien évidemment, si vous avez le dernier iPhone, vous pouvez le vendre toujours en prix d’occasion, vous n’allez pas mettre le prix neuf. Et si votre iPhone ou votre Androïd a cinq ans, n’allez pas trouver un prix supérieur, peut être à 200 ou 300 €.

Regardez la cote de l’intégralité de tous ces ustensiles pour les vendre à leur juste valeur. Toutes ces immobilisations, toutes ces dépenses, vous allez les mettre dans une facture. Il y a de fortes probabilités que ce soit mis en immobilisations et que ce soit amorti sur plusieurs années. Ça se fait directement au moment de la création de société, puis après la troisième période.

Que je vous explique, c’est le après, après, bien évidemment, lorsque vous allez vous déplacer, utiliser, je ne sais pas moi le péage, vous allez payer avec la carte de la société. Pas question de payer avec votre compte personnel, ça n’a pas de sens. Par contre, vous pouvez très bien, notamment si vous avez votre siège social à votre domicile, demander un loyer et ce loyer va passer où ? Et bien il va passer en mode de frais.

J’ai fait une vidéo sur cette partie là. Pensez bien. En tous les cas, que vous soyez locataire ou vous soyez propriétaire, vous pouvez très bien mettre tout cela en œuvre. L’avantage majeur, c’est que ça vous permettra 2 choses voire 3 et même avoir plus de revenus générés du compte courant.

Lire Aussi :  PEE - Améliorez votre pouvoir d'achat en tant que Dirigeant de société

Et trois avoir des réductions sur vos, notamment sur votre impôt sur les sociétés. Peut être une quatrième, notamment pour tous ceux qui sont à l’ARE. L’aide au retour à l’emploi, ça leur permettra notamment d’avoir des compléments par rapport à leur ancien salaire et les nouvelles indemnités chômage qu’ils peuvent percevoir. Voilà, ça, c’était le point.

C’est quoi une note de frais? Maintenant, vous avez tout compris, il n’y a plus qu’à. Si vous utilisez tout ce que vous allez voir, c’est super cool. Il y a un module qui permet directement de le faire et vous n’avez pas à vous préoccuper de quoi que ce soit.

Le coût, justement, lorsqu’on oublie que lorsque vous avez dépensé 100 €, vous êtes dépensé 100 €, ok, alors que quand vous dépensez 100 € et que vous pensez à le mettre dans votre société, et bien vous allez faire une économie qui va se situer entre quinze et 25 €. Pourquoi? Parce que l’impôt sur les sociétés est à 15 % et que si vous mettez des charges, ce que je vous ai expliqué, plus il y a de charges, plus ça diminue l’impôt sur les sociétés et bien plus vous alimenter vos notes de frais, plus vous allez réduire votre impôt sur les sociétés, si bien que le coût réel sera entre 75 et 85. Ça veut dire que de façon très concrète, vous pouvez

mettre 100 € dans votre poche alors que ça coûtera à la société entre 75 et 85 €. C’est à dire que ça coûte moins cher à la société que ce que vous allez toucher. Et je rappelle que les notes de frais, hormis les loyers qui vont venir augmenter votre impôt sur le revenu, le reste c’est gratuit, c’est non imposé. Pas de charges sociales, pas de CSG. Deuxième, on va aller plus vite.

Les indemnités kilométriques, c’est exactement la même chose. Je rappelle que les indemnités kilométriques, c’est un système notamment qui vous permet, lorsque vous utilisez le véhicule privé pour le compte de la société, de prendre des indemnités kilométriques. Ces indemnités kilométriques peuvent se rembourser à la condition que vous ayez une carte grise à votre nom ou à celui de votre conjoint ou de votre conjointe. Mariés ou pacsés? D’accord.

Pour le reste, ça ne fonctionne pas. Vous pensez bien à cela? Et donc, plus vous allez rouler, plus vos indemnités kilométrique seront grandes. Mais il faut savoir effectivement qu’il y a des barèmes qui sont plus ou moins élevés en fonction de si vous faites moins de 5000 kilomètres, si vous faites 10000 ou 100000. Et bien vous aurez pas les mêmes barèmes qui s’appliqueront.

Et tout cela se fait en fonction du nombre de chevaux fiscaux qui est limité à sept chevaux fiscaux en France. Au niveau des remboursements d’indemnités kilométriques. Comme les notes de frais, les IK sont de 100 euros. Vous aurez une économie d’impôt sur les sociétés entre quinze et 25 selon que votre bénéfice excède 38120 ou est inférieur de 38 120 et le coût réel, finalement, se situera entre 75 et 85 €.

Alors, il faut quand même parler de la rémunération, parce que parler de la rémunération, c’est ce que vous aurez, notamment pour toutes les personnes qui sont gérantes, majoritaires. Ils dépendent de ce qu’on appelle la sécurité sociale des indépendants. Je ne peux que vous inviter quand vous commencez à vous rémunérer.

Je mets les gens qui sont à l’ARE de côté volontairement, mais je rappelle effectivement qu’il faut au moins valider ses quatre trimestres retraite en France pour avoir quatre trimestres de validés. Eh bien il vous suffit d’avoir 600 heures de smic horaire. D’accord, donc vous prenez le smic qui va. C’est un peu compliqué.

C’est ainsi parce que le smic change souvent petit, tout simplement arrondi à 0,50 € au dessus. Et vous serez tranquilles au moins sur l’année, vous pourrez valider au moins vos quatre trimestres de retraite. Évitez aussi ce qu’on appelle la taxe Puma.

La taxe Puma, ce sont pour toutes les personnes quittant un foyer fiscal. Foyer fiscal donc vous avez un conjoint et une conjointe marié ou pacsé. Rentrez dans votre foyer fiscal et votre foyer fiscal à partir du moment ou il y aura un peu plus de 8500 € nets. Fiscalement soumis à cotisations sociales, vous serez tranquille si vous êtes en dessous de ce seuil là, sachant que la retraite, tout ça rentre à l’intérieur.

Mais si vous êtes en dessous de ce seuil et que parallèlement vous avez plus de 30000 € de revenus comme des dividendes, comme des rentes foncières etc, vous risquez d’avoir la taxe Puma. Je l’explique un peu mieux dans une autre vidéo. Et puis à la fin des indemnités Journalière journalières. Les indemnités journalières, c’est un principe en fait relativement simple.

Si vous êtes malade, vous pouvez avoir. Si vous le faire, si vous avez cotisé suffisamment et à hauteur nécessaire, vous pouvez obtenir des indemnités journalières qui viendront compenser le manque à gagner. Mais tout ça ne fonctionne qu’à partir du moment ou vous donnez un minimum et à chaque fois, ce minimum est différent selon la situation.

Pour faire ultra simple, si vous vous donnez par exemple, je simplifie à outrance 1800 – 2000 € net. Et bien vous répondrez aux trois critères sans aucune difficulté. Le coût de la sécurité sociale des indépendants, c’est à peu près 46%. C’est pour ça que j’ai dit qu’à chaque fois que vous avez 1 € de rémunération qui vous tombe dans les poches, eh bien vous avez 0,50 € de charges, alors c’est un peu moins vrai, c’est 46.

Et ce taux a tendance à baisser au fur et à mesure que votre rémunération va augmenter. Tout ça, c’est valable uniquement que pour les gens qui ne bénéficient pas des heureux et de l’Acre. Là, c’est un autre régime qui se met en route. Le coût du salaire pour avoir 100 € net, ça coûte zéro. Je rappelle qu’il n’y a pas de bulletin de salaire, donc il n’y a pas de retenue salariale.

Il n’y a que des charges sociales que j’ai appelée charges patronales pour simplifier les choses et avoir une sorte de comparaison avec les présidents de SASU. Et donc pour avoir 100 € net, il vous en coûtera 146. Mais encore une fois de plus, vous pouvez obtenir ce qu’on appelle une économie d’impôt sur les sociétés qui se calculées sur 146bien évidemment, et qui va donc vous permettre d’avoir une économie entre 22 et 37. Si bien que le coût réel sera entre 109 et 124.

Vous remarquerez au passage que la différence finalement entre du Net et le coût réel pour la société est relativement proche lorsque la société tape dans du 25 % de taux d’IS. Comme quoi la situation est la suivante plus vous avez tendance à gagner de l’argent dans votre société, plus sans doute le salaire aura une importance primordiale. Et bien plus que les dividendes.

On va le voir tout à l’heure à se mettre en route parce que ça réduit l’impôt sur les sociétés. On parlait des dividendes. Nous y voilà. Alors, les dividendes, c’est quelque chose un peu spécial. Je vais faire très très simple.

Ça marche comme pour toutes les autres sociétés, sauf qu’il y a un petit problème à la fin. Alors pour avoir des dividendes, il faut faire un premier bilan. OK, on ne peut pas, avant la fin du premier bilan, commencer à se donner des dividendes. Ce n’est pas possible. Alors vous trouverez dans la littérature juridique des possibilités.

Mais les conditions pour y arriver sont telles que c’est tellement complexe, coûteux, que personne ne le fait. Deuxièmement, il faut avoir un résultat positif. Si vous n’avez pas de résultat positif, ça ne marche pas. Et éventuellement, lorsque vous ne vous êtes pas donné d’argent de suite au cours des années, vous pouvez aussi récupérer une partie, tout ou partie des réserves, sauf la réserve légale et les reports à nouveau pour avoir ce qu’on appelle un bénéfice distribuable, y compris d’ailleurs l’année ou peut être vous faites une perte. Il n’y a rien de dramatique en la matière. Vous

Lire Aussi :  Où trouver un simulateur de rachat de crédit ?

faites une assemblée générale, vous choisissez entre un flat tax et la CSG. Et puis il y a la distribution des dividendes qui arrive enfin. Le problème, c’est que tant que c’est en dessous du dix du capital, par exemple, vous avez créé une société avec un capital à 1000 €. Eh bien, vous pouvez vous donner royalement 100 € par an.

Mais avec ces 100 €, eh bien vous devrez payer la flat tax. Ou éventuellement, si vous ne souhaitez pas cette mesure là, les 70 tomberont dans votre poche. Donc je reprends, vous décidez, vous donnez 100 €, vous choisissez la nouvelle formule, c’est à dire le régime normal. Et puis les 100 €, il y a 30 euros qui iront vers l’Etat.

La flat tax, qui est composée de 17, s’agit tout de suite d’impôt sur le revenu. Et les 70 qui tomberont dans vos poches, c’est 70 ne seront plus jamais imposés ni à la CSG, ni à l’impôt sur le revenu. Juste un petit point quand même.

Un petit problème, ça rentre quand même dans le calcul sans vous payer des impôts, ça veut dire que tout le reste de vos revenus risquent d’augmenter et de passer la tranche au dessus. Juste une petite méfiance sur ce point. Je sais que c’est un peu complexe et donc en règle générale, quand vous choisissez le flat tax sous L’ancien Régime, je ne peux que vous inviter à faire des simulations.

Dans tous les cas, même si vous faites une simulation, que vous vous rendez compte qu’à la fin ça ne colle pas, vous pouvez vous rattraper au moment de votre déclaration d’impôt sur le revenu. On fait des webinaires à ce sujet. Deuxième formule vous savez que vous êtes non imposable. C’est une très faible somme. 100 €, c’est sûr que c’est une très faible somme.

Et dans ces cas là, vous pouvez choisir d’être soumis à la CSG à 17,2%. 17,2 euros qui vont partir, le reste vont tomber dans vos poches et ensuite vous serez obligé de le déclarer dans votre impôt sur le revenu à hauteur de 60 €, c’est à dire 100 € brut, moins 40 % d’abattement.

Un peu complexe, mais encore une fois de plus, ce simulateur fait très bien ça. Bon, le coût du dividende pour avoir 100 € net, je rappelle que les dividendes se donnent après impôt sur les sociétés. Et bien vous serez obligé d’avoir 142 € de dividende brut. Faites le calcul si vous voulez 142 fois 30, ça fait 42 € de flat tax et il vous reste 100 € net. Si vous étiez non imposable première tranche, optez.

Dans ces cas là, si les conditions vous le permettent dans l’ancien système. Et il vous suffira de 121 121 fois 17,2. Ça fait 21 de flat tax et 100 € net. Alors au dessus du capital, je ne peux pas vous encourager à le faire. Pourquoi? Parce que tout simplement, vous allez devoir payer en plus des cotisations sociales.

Et j’invite toutes les personnes qui sont en EURL de faire très attention parce que prenons l’exemple de quelqu’un qui a un capital à 1000 € et qui n’a pas de compte courant d’associé à l’intérieur, il aura droit donc à 100 €.

Et s’il se donne par exemple je ne sais pas 10000 € de dividende, eh bien il y aura 9900, donc 100 € qui ont été traités comme on a vu. Les 9900 seront traités avec la flat tax ou avec la CSG et l’impôt sur le revenu. Mais en plus, ils seront assimilés à des revenus. Il faudra les déclarer dans vos revenus pour être soumis à des cotisations sociales, comme s’il s’agissait de rémunération.

Et donc tous les gens qui sont à l’ARE devront se déclarer tel quel et ça diminuera le montant de l’erreur à hauteur d’eux et vous paierez à peu près 35 % de cotisations sociales en plus. Autant dire que c’est pas souvent qu’on voit des dividendes dans des EURL et des CRL.

Et d’ailleurs vous remarquerez que ce n’est pas nécessairement la meilleure chose. On en parlera juste après. Bon, j’ai parlé des indices kilométriques, des notes de frais, des salaires, des dividendes. Je vous ai dit qu’on pouvait mettre d’ailleurs les notes de frais, les indemnités kilométriques dans le compte courant.

D’ailleurs, c’est comme ça que c’est traité et j’ai parlé du remboursement, eh bien le remboursement en tant que tel n’est jamais fiscalisé. Pourquoi? Parce que vous prenez de l’argent de votre société si votre compte courant le permet.

Vous le savez en permanence, ce que vous avez, ce que vous n’avez pas en concurrent, vous pouvez le retirer, le reprendre dans vos poches et c’est payé. Pourquoi? Parce que, tout simplement, c’est l’entrée en compte courant qui peut éventuellement être fiscalisés, comme le loyer par exemple.

Mais par contre, la sortie du compte courant n’est jamais fiscalisée et donc vous pouvez prendre ce que vous voulez. Si bien que quand vous donnez 100 € de remboursement de compte courant, il vous reste toujours 100 et ça coûte à la société 100. Voilà donc comme ça, c’est assez cool.

Moralité de l’histoire quand on regarde la synthèse, je suppose que je suis imposable à dix %. Je veux 100 € nets d’impôts. Combien ça coûte à ma SARL? Eh bien, ça va coûter 85 €. Donc plus ça coûte cher. Plus embêtant. Donc avec de 10 à 15 % ou 25 %, ça a une incidence sur note de frais. Par exemple, ici, ma note de frais, ça coûtera 85 € à ma société, ce qui n’est pas énorme en tant que tel.

Mes IK ça coûtera toujours 85 € mon remboursement courant. Ça coûtera 100000 dividende, ça donnera 142. Il faut remarquer qu’il n’y a pas de différence puisque ça se donne après impôt sur les sociétés et mes salaires 124. Et quand j’ai de 10 à 25 %, eh bien c’est toujours le même ordre 75, 60 142 et salaires.

Et vous voyez que finalement les dividendes c’est pas forcément que ce n’est pas toujours le cas parce qu’on peut avoir très bien des capitaux propres très importants, du capital social très important ou des comptes courants d’associés très importants également.

Mais en règle générale, les dividendes dans une SARL, c’est pas ce qu’il y a de mieux parce que tout simplement on se retrouve avec des salaires qui coûtent beaucoup moins cher que lorsqu’on est président de SASU. Moralité l’histoire réfléchissez bien. Vous pouvez même compléter, Je vous mets un lien d’ailleurs sur la description de la vidéo pour vous permettre de compléter votre vos vos dires, vos prévoyance, votre retraite.

Pour tous les gérants majoritaires, allez y cliquer dessus, vous allez voir, vous trouverez des solutions qui seront assez sympathiques. Ensuite, on va parler de l’épargne salariale très rapidement. Donc là, on change carrément du sujet. L’épargne salariale, souvent, ça nécessite un vrai salarié, pas toujours, mais ça nécessite un vrai salarié.

Un salarié, c’est quoi? C’est une personne qui a un bulletin de salaire. Ça veut dire que ça peut un cdi, ça peut être un CDD. D’accord, ça peut être un temps partiel, ça peut être un temps complet. Ça peut être un apprenti, par exemple, qui a un bulletin de salaire, ça peut être un contrat de professionnalisation qui est un bulletin de salaire.

Ça peut être quelqu’un qui n’est pas de votre famille, mais ça peut être quelqu’un de votre famille. Je sais souvent que les personnes me disent ça m’embête un peu. Mon conjoint ou ma conjointe me donne un coup de main à tenir la comptabilité, à faire la facture, etc Est ce que je devrais faire des bulletins de salaire? Oui, oui et oui. Je rappelle effectivement qu’en France, le travail non déclaré est illicite.

Lire Aussi :  Comment Reduire Son Résultat Pour Payer Moins D’Impôts En 2023?

On appelle ça l’accompagnement familial. Mais si on regarde bien les choses normalement, toute peine mérite salaire. Vous connaissez cet adage, mais en matière sociale, ça s’applique. Donc si on est en train de dire que son conjoint ou sa conjointe travaille réellement au sein de la société, même petitement, c’est à dire 1 h ou 2 h par semaine, voire moins bien, on peut faire un bulletin de salaire à partir du moment ou le travail est réel, on peut faire un bulletin de salaire. Et là, du coup, vous avez un vrai salarié. Alors l’avantage du

vrai salarié, c’est que d’un seul coup, eh bien, vous vous ouvrez tout un panorama de l’épargne salariale qui va du plan d’épargne entreprise, PEE, l’abondement, le contrat d’intéressement, le Perco, le séjour, les chèques vacances, les tickets restaurant.

Et ça, c’est super important de bien avoir ça en tête. Pourquoi? Parce que tout simplement, vous allez pouvoir mettre des choses. Alors là, je vais appeler ça le trio bancaire. J’aurais pu l’appeler le trio, le trio assureur, parce qu’il n’y a pas que la banque, les assurances, le font, les courtiers d’assurances, le font. Et on peut avoir un plan d’épargne entreprise.

On peut avoir l’abondement, le Perco B un plan d’épargne entreprise, ça consiste en quoi? On va avoir un interlocuteur au sein d’une assurance ou au sein d’une banque et on lui dit Écoute, voilà, je voudrais ouvrir un plan d’épargne entreprise banquier. L’assureur va dire ok, pas de soucis, c’est super simple.

On ouvre un plan d’épargne entreprise, on. Tu as la possibilité du coup de mettre de l’argent à l’intérieur ou tout l’entreprise peut mettre de l’argent à l’intérieur pour gérer un portefeuille de valeurs mobilières, de placement, d’actions, d’obligations, de livrets, etc etc etc Bref, jusque là, rien d’exceptionnel.

En plus, la société va devoir payer ça l’entretien de ce PEE. Jusque là, rien d’exceptionnel. Ouais, attendez, il y a le deuxième l’abondement. C’est là ou les choses commencent à prendre un sens. L’abondement, c’est quoi? C’est comme la corne d’abondance dans l’Antiquité ou ça sortait des fruits de tous les côtés, c’est un peu la même chose. C’est à dire que si vous avez un plan d’épargne entreprise, vous, ou votre salarié.

Vous pouvez très bien mettre 1000 € euros et dans ces cas là la société va pouvoir abonder. Ça veut dire mettre jusqu’à trois fois la somme. Je mets 1000 € et la société va mettre 3000 € à l’intérieur. Du coup je me retrouve à 4000 en mettant 1000. Est ce qu’il y a des charges patronales? Non. Est ce qu’il y a des retenues salariales? non. Est ce qu’il y a la CSG? Oui.

Ça, malheureusement, la CSG s’applique tout le temps. On ne peut pas y échapper. Mais globalement, en tous les cas, ce plan d’épargne entreprise va se retrouver. Et vous avez une obligation de conserver les 4000 € pendant cinq ans, pendant cinq ans. Est ce que c’est toujours le cas? Non.

Il y a sept ou huit façons d’enlever tout cela et de façon tout à fait légale. Naissances, mariages, constructions de l’immobilier oui, construction immobilier, ça veut dire que si vous achetez de l’immobilier, vous pouvez sortir de l’argent alors que c’est votre société qui a mis de l’argent à l’intérieur. C’est quand même assez exceptionnel.

Et puis, il y a plein d’autres raisons, parfois un peu moins joyeuses, mais en tout cas, c’est tout à fait faisable. Et puis vous avez le Perco. C’est exactement la même chose que l’abondement. Sauf que là, c’est fait pour la retraite. Ça vous donne en plus la possibilité d’avoir un capital et non pas une rente exclusivement sur votre retraite. Et là, ça double les plafonds. L’abondement, c’est quand même plafonné.

Et là, vous pouvez mettre 2000 et vous toucherez 6000 par exemple sur le Perco. L’aléatoire, ça, c’est un peu plus compliqué. C’est assez sympa. C’est un le principe, en fait le suivant. Vous déterminez? Vous avez par exemple une activité dans votre société, vous dis Tiens, je vais prendre des chiffres aléatoires, c’est à dire de façon à en trouver de façon aléatoire.

Par exemple, j’ai toujours fait 150000 € de chiffre d’affaires. Eh bien, j’estime que si par exemple là je passe de 150 à 200000 €. Et puis la société va donner auprès de tous les membres une enveloppe de 10000, par exemple de 10000 € et c’est 10000 € euro.

On pourra les placer au choix, c’est les personnes qu’ils recevront directement. Soit ils le mettront dans le plan d’épargne entreprise. Et là, on peut encore multiplier par trois au passage. Mais concrètement, avec ce contrat d’intéressement, c’est un contrat sur trois ans. On le met auprès de ce qu’on appelle la directe, anciennement direction du travail, et donc, de façon très concrète, ça permet de pouvoir améliorer le sort des salariés et du gérant majoritaire par la même occasion, en fonction d’un certain nombre de critères qui sont nécessairement plus haut. C’est à

dire que si la société s’est enrichie, elle peut partager tout ou partie avec les salariés. Bon, il y a quelques petits trucs, notamment il faut mettre des contraintes, c’est à dire que si vous faites une bonne année, mais que finalement ça se voit pas dans le compte de résultat, on peut aussi s’abstenir de le donner dans ces cas là, contre intéressement plus complexe.

Mais c’est pas mal. Moi j’ai appelé ça la tarte à la crème avec le CESU, chèque emploi service universel. Pas besoin de salarié CESU, pas besoin de salarié. Et ça, je pense que c’est très important de bien l’avoir en tête. Ce sont les chèques emploi service universel. Ça permet notamment de financer jusqu’à 1830 € par an par personne pour utiliser notamment des personnes de ménage, des personnes qui vont donner des cours à vos enfants, qui vont faire un peu de plomberie ou un peu de peinture chez vous, ça peut être assez sympathique, notamment d’utiliser. Et tout ça,

ça vient bien évidemment toujours en diminution de votre base imposable de votre société et vous vous tombez dans votre poche et ça coûte zéro pour vous. Chèques cadeaux pareil. Chèques vacances, ça marche aussi pour les dirigeants sans salarié, puis les tickets restaurant.

Bon, ça, c’est un autre domaine, ça coûte relativement cher. Et puis c’est un petit peu difficile à gérer. Bon, on va terminer sur la holding juste pour vous dire que tout ce que je vous ai dit, ça vous permettra de gagner dix, 20, 30 % assez aisément dans votre rémunération. La holding? Là, c’est le truc de fou.

Parce que finalement, la plupart du temps, les personnes pensent les gérants sortent de l’argent pour pouvoir se payer bien évidemment, ce qui est une bonne chose, mais surtout de l’argent aussi pour le thésauriser afin un jour d’acheter de l’immobilier. Erreur. Parce qu’en règle générale, ce qu’on fait, c’est que du coup, à chaque fois qu’on sort de l’argent, eh bien on est imposé. La flat tax, les charges sociales. Vous avez pu voir ce dont il s’agissait.

Avec la holding, ça vous permet de remonter l’argent et ça vous permet d’acheter des biens immobiliers sans perdre de l’argent. Une holding, c’est comme un aqueduc, de l’eau. On amène, on tire de l’argent, on tire de l’eau d’une source pour la maison d’une fontaine.

Et bien avec la Holding, vous tirez de l’argent d’une société pour l’amener vers une autre sans perdre de l’argent. Et là, je vous laisse voir. On a fait de super vidéos dessus et surtout vous pouvez aller voir soit sous forme de webinaires, n’hésitez pas.

Vous pouvez liker, vous pouvez vous abonner à la chaîne. Vous pouvez aussi nous rencontrer tous les jours.

On a beaucoup d’articles, c’est super sympa, vous passerez un bon moment.
Et si vous avez des questions posées directement dans notre blog, on se fera un plaisir d’y répondre. Bye bye!

Articles Récents

Comment Tirer Profit Du Forex en 2023 ?

Comment Tirer Profit Du Forex ? Le marché des devises...

Trading : comment devenir un trader Bourse en 2023

Trading : comment devenir un trader Bourse en 2023 Le...

LOVE MONEY – Comment financer son entreprise avec l’argent de ses proches ?

La LOVE MONEY, c'est de l'argent que te prête un proche pour créer ton entreprise ! ❤️ La création d'entreprise a déjà son lot de problématiques pour tous les entrepreneurs. Et le financement n'en fait pas exception ! Alors il…

Gérant EURL ou SARL – Comment gagner plus !

Gérant Eurl Ou Sarl - Comment gagner plus en...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici