...
Connect with us

Business

Réussir son stage : les règles à suivre pour rédiger une convention de stage

Published

on

rediger-une-convention-de-stage-les-cles-du-succes

Si vous prévoyez d’accueillir un stagiaire dans votre entreprise, il est essentiel de rédiger une convention de stage pour être conforme aux exigences de leur établissement scolaire et à la législation en vigueur. Cela garantira que vous respectez toutes les règles nécessaires et que le stage se déroule de manière légale et organisée.

Qu’est-ce qu’une convention de stage

Un stage est une opportunité pour les étudiants de découvrir un métier en se plongeant dans un environnement professionnel. Pendant cette période, ils acquièrent des compétences en lien avec leur formation. La convention de stage est un document essentiel, similaire à un contrat de travail pour les salariés. Elle est obligatoire lorsque l’étudiant souhaite effectuer un stage, rémunéré ou non, au sein d’une entreprise. Pour pouvoir obtenir une convention de stage, il est nécessaire d’être inscrit dans une formation qui le permet. C’est à l’étudiant de faire la demande de convention dès qu’il a trouvé un organisme d’accueil. Il peut être plus difficile d’obtenir une convention de stage sans formation, mais il est possible d’en obtenir auprès des missions locales, bien que leur durée soit limitée à un mois. Il est important de noter que les entreprises de moins de 20 salariés peuvent accueillir jusqu’à trois stagiaires simultanément. Les entreprises de 20 salariés peuvent engager des stagiaires dans la limite de 15% de leur effectif total.

L’importance de la convention de stage

reussir-son-stage-les-regles-a-suivre-pour-rediger-une-convention-de-stage
La convention de stage est un document légalement important pour encadrer les stages. Elle obéit à des règles spécifiques en termes de réglementation.

La réglementation à suivre pour réaliser une convention de stage

Durée du stage

La durée maximale d’un stage est de 6 mois par entreprise et par année d’études. Pour calculer cette durée, on prend en compte le temps réellement passé par le stagiaire dans l’entreprise. Par exemple, 7 heures de travail équivalent à une journée et 22 jours de travail équivalent à un mois. Ainsi, un stage de 6 mois correspond à 924 heures de présence dans l’entreprise.

La rémunération

Si la durée de votre stage dépasse 2 mois consécutifs, soit 44 jours de présence effective dans l’entreprise, il est important de prévoir une gratification pour votre stagiaire. Le minimum légal est de 3,90€ par heure, mais vous avez la possibilité de rémunérer votre stagiaire davantage si cela est prévu dans votre convention. La gratification doit être versée à la fin de chaque mois effectué et il est recommandé de ne pas attendre la fin du stage pour verser l’intégralité de celle-ci. Pour calculer le montant mensuel de la gratification, vous pouvez soit prendre en compte le nombre réel d’heures travaillées par le stagiaire au cours du mois, soit lisser l’ensemble des heures effectuées pendant toute la durée du stage afin d’établir une base fixe pour prévoir la gratification.

Les congés

Si le stage dure plus de deux mois, la convention de stage doit inclure une clause sur les congés et les absences. Cela signifie que vous aurez la possibilité de prendre des congés pendant votre stage et que votre absence sera autorisée. Par contre, si le stage dure moins de deux mois, vous n’êtes pas obligé de prendre des congés et cela ne sera pas mentionné dans la convention de stage.

Le temps de travail

Lorsqu’un stagiaire signe une convention, il bénéficie des mêmes droits que les salariés traditionnels. Cela signifie que son temps de travail peut être équivalent à celui des autres employés de l’entreprise. Ainsi, la durée légale du travail est de 35 heures par semaine, soit 151,67 heures par mois ou 924 heures sur une période de 6 mois. Il est important de respecter un délai de carence entre chaque stage. L’employeur doit attendre au moins un tiers de la durée du stage précédent avant d’embaucher un stagiaire pour le même poste.

Le remboursement des frais de transports

Le stagiaire bénéficie d’un remboursement d’au moins 50% des frais de transport domicile-travail. Cela concerne les services de transports publics tels que le tram, le bus, le métro, le train ou la location de vélo. L’employeur doit prendre en charge une partie des frais d’abonnement, mais les titres individuels ne sont pas remboursés. Il est important de respecter les règles encadrant les stages, car l’employeur risque une amende administrative pouvant aller jusqu’à 2 000 € par stagiaire.

Pourquoi embaucher des stagiaires et réaliser des conventions de stage ?

Prendre un stagiaire présente de nombreux avantages en plus de permettre à un élève ou un étudiant passionné de découvrir un milieu professionnel. C’est une excellente occasion pour vous de bénéficier d’un coup de main supplémentaire et d’apporter un regard neuf à votre entreprise. De plus, cela vous permet de transmettre votre savoir-faire et votre expertise à la nouvelle génération. En tant qu’expert en rédaction de conventions de stage, je peux vous aider à rédiger un contrat conforme aux règles légales pour que vous puissiez profiter pleinement des avantages d’accueillir un stagiaire.

Les avantages de prendre un stagiaire

Accueillir un stagiaire dans votre entreprise présente de nombreux avantages. En effet, en fonction de son niveau d’études, le stagiaire possède déjà certaines compétences qu’il pourra approfondir et en acquérir de nouvelles pendant son stage. Vous pourrez donc lui confier des tâches plus ou moins complexes. De plus, en jouant le rôle de tuteur, vous pourrez développer vos compétences en tant que formateur. Pendant toute la durée du stage, vous encadrerez le stagiaire et lui confierez différentes missions à réaliser. Ce rôle à la fois formateur et pédagogue vous permettra de développer de véritables qualités dans la gestion de votre entreprise.

 Les autres documents justificatifs du stage

À la fin de ton stage, il est important de te délivrer une attestation de fin de stage afin de prouver que tu as bien effectué l’intégralité de ton stage. Ces documents relatifs au stage doivent être conservés pendant au moins 6 ans, conformément à la durée légale. Cela permettra de garantir la validité et la conformité légale de ton expérience professionnelle. Si tu as besoin d’un exemple ou d’un modèle d’attestation de fin de stage, n’hésite pas à le télécharger en PDF.

Continue Reading