...
Connect with us

Business

Maîtrisez votre temps : 8 conseils pratiques pour une gestion efficace

Published

on

optimisez-votre-gestion-du-temps-avec-ces-8-conseils-pratiques

Il est important de comprendre que la rentabilité d’une entreprise ne garantit pas nécessairement sa santé financière. Ce qui compte vraiment, c’est le niveau de trésorerie nette de l’entreprise, c’est-à-dire la quantité de carburant dont elle dispose pour fonctionner. Dans ce dossier, nous vous aiderons à assurer la pérennité de votre entreprise, à financer son développement en toute sérénité et à vous expliquer concrètement comment préserver votre trésorerie. Le dossier est divisé en trois parties : la sensibilisation à l’importance du suivi de la trésorerie pour les personnes en phase de création d’entreprise et les dirigeants, l’explication des mécanismes financiers qui affectent la trésorerie de l’entreprise, et des solutions pour aider les entrepreneurs à maintenir un bon niveau de trésorerie au sein de leur entreprise. Découvrez nos outils pour gérer votre entreprise !

Pourquoi est-il important de bien gérer sa trésorerie ?

De nombreux entrepreneurs se concentrent sur le développement de leur entreprise et sa rentabilité, en suivant simplement leur trésorerie à l’aide de relevés bancaires. Cependant, même une entreprise rentable peut rencontrer des problèmes financiers si elle ne suit pas de manière précise et régulière sa trésorerie. Lorsque l’activité se développe, il est souvent nécessaire d’immobiliser davantage de trésorerie, ce qui peut entraîner des difficultés. Pour assurer la sécurité et la croissance de l’entreprise, il est essentiel de suivre attentivement la trésorerie et d’anticiper ses évolutions futures, en plus des indicateurs d’activité et de rentabilité. Se contenter de surveiller les comptes bancaires ne suffit pas à garantir le financement nécessaire pour développer l’activité. En cas de tension économique ou de changement de conjoncture, le dirigeant n’a aucun outil pour évaluer les conséquences des mesures envisageables. Il lui manque donc une vision claire du coût et des effets financiers de ses décisions.

La trésorerie d’une entreprise ne se réduit pas à la somme des soldes bancaires !

La somme des soldes des différents comptes de l’entreprise représente l’argent disponible à un moment précis. Cependant, cela ne signifie pas nécessairement que l’entreprise dispose d’une trésorerie nette. La trésorerie nette est le montant des ressources financières durables dont dispose l’entreprise pour son fonctionnement. Il est essentiel de comprendre ces concepts de trésorerie, de gestion de trésorerie, de fonds de roulement et de besoins en fonds de roulement pour diriger une entreprise. Cela implique la mise en place d’un plan de trésorerie et un suivi régulier de la trésorerie nette pour anticiper les difficultés financières et prendre les mesures correctives nécessaires.

La trésorerie et la négociation avec les partenaires financiers

Lorsque vous avez besoin de financement externe pour votre entreprise, il est essentiel d’avoir une bonne connaissance de votre situation financière. Cela vous permettra de rassurer les partenaires potentiels et de négocier des conditions favorables. En comprenant les indicateurs clés de gestion et en maîtrisant votre modèle économique, vous pourrez démontrer votre capacité à gérer efficacement les aspects financiers de votre entreprise. Anticiper les difficultés et présenter des prévisions financières pertinentes sont des éléments indispensables pour établir une relation de confiance avec vos partenaires financiers tels que les investisseurs, les banquiers, etc.

La trésorerie : une notion vitale pour piloter son entreprise

La trésorerie d’une entreprise est essentielle pour son bon fonctionnement, c’est comme le sang qui apporte l’énergie nécessaire à tous les services. Sans trésorerie, une entreprise se fige et ne peut ni agir ni réagir. Il est donc primordial pour un dirigeant d’avoir une vision claire et de prévoir suffisamment de trésorerie pour financer l’activité dans les mois à venir. Malheureusement, de nombreux entrepreneurs se concentrent trop sur l’activité et la rentabilité, en oubliant de surveiller leur trésorerie nette. C’est comme faire du sport sans s’assurer que notre corps pourra suivre, on risque l’épuisement ou des problèmes cardiaques. Pour une entreprise, c’est la même chose ! Il faut toujours garder à l’esprit que développer l’activité augmente souvent le besoin de trésorerie. C’est pourquoi il est crucial de suivre de près les flux financiers actuels et futurs, en travaillant en collaboration avec ses partenaires financiers pour être en position de force lors des négociations et réagir rapidement en cas de besoin. Tout cela nécessite l’utilisation d’outils adaptés pour suivre et anticiper les mouvements financiers.

Quand est-il conseillé de suivre sa trésorerie de près ?

La gestion de la trésorerie est une préoccupation constante pour les entreprises. Que ce soit lors de la présentation du bilan par un expert-comptable, lors de l’élaboration d’un business plan par un créateur d’entreprise ou lors de la réflexion sur un projet de développement, il est essentiel de prendre en compte la trésorerie et le cycle de financement de l’activité. De plus, en cas de difficultés financières, un budget prévisionnel, un plan de trésorerie et une gestion prévisionnelle de la trésorerie sont des éléments cruciaux pour défendre un plan de restructuration auprès des employés et des partenaires. En somme, la gestion de la trésorerie est un aspect clé de la gestion d’entreprise qui nécessite une attention constante.

Les outils de suivi de la trésorerie de l’entreprise

Il existe différentes méthodes que les dirigeants peuvent utiliser pour suivre et anticiper les besoins de trésorerie. Ces outils sont essentiels pour assurer une gestion efficace du temps et garantir la stabilité financière de l’entreprise.

La comptabilité de l’entreprise

La comptabilité d’une entreprise est essentielle pour suivre les flux financiers et qualifier les opérations liées à ces flux. Elle permet de connaître les recettes, les dépenses, les délais de paiement, la saisonnalité des ventes, les impôts, etc. Lorsqu’un créateur ou un dirigeant choisit un expert-comptable, il est important de s’assurer que celui-ci l’aidera à gérer sa trésorerie en maintenant la comptabilité à jour et en fournissant un accès aux éléments comptables. L’expert-comptable peut également proposer des outils pour piloter la trésorerie tels que des tableaux de trésorerie ou des indicateurs. Il est crucial de choisir un expert-comptable adapté à la situation de l’entreprise car son rôle principal est d’accompagner le dirigeant régulièrement. La saisie comptable, bien qu’importante, est secondaire car elle n’apporte pas de valeur ajoutée et tend à s’automatiser de plus en plus. L’expertise de l’expert-comptable réside dans sa capacité à accompagner le dirigeant, il ne faut donc pas hésiter à le challenger et à en changer si nécessaire.

Le budget prévisionnel

Le budget prévisionnel est un outil essentiel pour anticiper les mouvements financiers et s’assurer de l’équilibre des objectifs fixés. Il permet de mesurer les écarts entre les prévisions, d’évaluer les conséquences de ses décisions et de prendre des mesures correctives si nécessaire. Réaliser un budget prévisionnel peut sembler contraignant, mais c’est une étape indispensable pour chiffrer la vision de l’entreprise à moyen terme. De plus, c’est un outil de communication avec les actionnaires et les employés, ainsi qu’un support pour le suivi budgétaire. En étant réactif dans le suivi budgétaire, le dirigeant peut agir rapidement pour adapter la stratégie de l’entreprise à la réalité des chiffres. Dans un monde concurrentiel en constante accélération, disposer d’un budget prévisionnel performant peut faire toute la différence sur le terrain.

Le tableau de financement

Le tableau de financement est un outil essentiel lors d’un projet spécifique. Il regroupe toutes les sources de financement du projet ainsi que toutes les dépenses associées. Son rôle principal est de garantir le financement du projet et de planifier les flux de trésorerie entrants et sortants.

Le plan de financement

Le plan de financement est un document essentiel pour tout projet, car il regroupe et explique tous les éléments liés au financement. Il peut prendre différentes formes selon les besoins et les objectifs du projet. Le but principal du plan de financement est de fournir une vue d’ensemble claire et cohérente de la manière dont le projet sera financé. Cela permet de mieux comprendre l’ampleur des ressources nécessaires et d’évaluer la faisabilité financière du projet. Que ce soit pour convaincre des investisseurs potentiels, obtenir un prêt ou simplement mieux organiser ses finances, un bon plan de financement est essentiel pour assurer le succès de tout projet.

Le tableau de trésorerie

Le tableau de trésorerie est un outil essentiel pour avoir une vue d’ensemble des flux de trésorerie d’une entreprise. Cela permet de prévoir le solde net de trésorerie à la fin de chaque période et d’anticiper les éventuels problèmes de trésorerie. Il est important de mettre à jour régulièrement ce tableau afin de pouvoir prendre des décisions financières adaptées. En complément, le tableau de bord financier peut aider à comprendre les évolutions observées.

Le plan de trésorerie

Le plan de trésorerie est un document qui explique comment le dirigeant prévoit de gérer la trésorerie de l’entreprise. Il comprend une vision à long terme, des objectifs opérationnels et un tableau de trésorerie. En termes simples, la trésorerie d’une entreprise correspond à la différence entre ses ressources à long terme et ses dépenses à court terme liées à son activité. Cela signifie que la trésorerie est calculée en soustrayant le fonds de roulement (FR) – le budget dont dispose l’entreprise – du besoin en fonds de roulement (BFR) – le budget nécessaire pour couvrir son cycle d’exploitation. Voyons maintenant ce que signifient exactement le fonds de roulement (FR) et le besoin en fonds de roulement (BFR).

Le Fonds de Roulement

Le Fonds de Roulement (FR) est un indicateur essentiel pour mesurer l’excédent de capitaux permanents d’une entreprise. Il représente la différence entre les sommes investies dans l’entreprise et les investissements réalisés. En d’autres termes, c’est une ressource durable ou un budget que l’entreprise peut utiliser pour financer son activité.

Pour calculer le Fonds de Roulement, il faut soustraire le Passif de l’Actif immobilisé. Lorsque le FR est positif, cela signifie que les ressources de long terme de l’entreprise couvrent les besoins financiers à long terme. En revanche, si le FR est négatif, cela signifie que les besoins financiers de long terme ne sont plus garantis et qu’un financement complémentaire est nécessaire pour éviter l’insolvabilité.

Lorsque le FR est nul, cela indique que l’entreprise est à l’équilibre financier. Cependant, cette situation n’est pas durable car elle ne dispose pas des moyens nécessaires pour financer des besoins supplémentaires. Sa situation financière est donc difficile.

En conclusion, un fonds de roulement important offre à une entreprise une plus grande capacité à financer son activité. C’est pourquoi il est crucial de surveiller et de maintenir un FR positif pour assurer la stabilité financière à long terme.

Le Besoin de Fonds de Roulement

Le Besoin en Fonds de Roulement (BFR) est un indicateur clé pour mesurer le montant nécessaire pour payer toutes les dépenses engagées dans le fonctionnement d’une entreprise. Il représente le besoin de trésorerie résultant des décalages entre les dépenses engagées et les recettes encaissées. En d’autres termes, il mesure la somme dont une entreprise a besoin pour financer ses activités avant de pouvoir générer des revenus.

Le calcul du BFR se fait en additionnant les stocks (hors taxes), les créances clients (toutes taxes comprises) et en soustrayant les crédits fournisseurs (toutes taxes comprises). Lorsque le BFR est positif, cela signifie que l’entreprise a besoin de financement pour fonctionner. C’est le cas de la plupart des entreprises qui doivent trouver des moyens de financer leur BFR afin de maintenir leur activité.

En revanche, lorsque le BFR est négatif, cela signifie que l’entreprise n’a pas besoin de financement pour fonctionner. Elle n’utilise donc pas son fonds de roulement pour maintenir ses activités. C’est le cas notamment dans la distribution ou certains sites internet.

Lorsque le BFR est nul, cela signifie que l’entreprise a un cycle de production qui s’autofinance. En d’autres termes, elle est capable de financer ses activités avec ses propres ressources sans avoir besoin de financement supplémentaire.

La gestion du BFR est essentielle pour un dirigeant, car cela lui permet de contrôler sa trésorerie et d’éviter les problèmes de liquidité. En connaissant et en maîtrisant son BFR, le dirigeant peut anticiper les besoins de financement et éviter de se retrouver constamment à court d’argent. Cela lui permet également de se concentrer sur son rôle de manager et de dirigeant, plutôt que de passer tout son temps à courir après l’argent.

Quelles sont les causes pouvant entraîner une baisse de la trésorerie de l’entreprise ?

maitrisez-votre-temps-8-conseils-pratiques-pour-une-gestion-efficace
Il peut y avoir plusieurs facteurs qui contribuent à des tensions sur la trésorerie d’une entreprise. Voici quelques-uns d’entre eux :

1. Une augmentation des dépenses : Si vos dépenses augmentent rapidement sans une augmentation proportionnelle de vos revenus, cela peut mettre votre trésorerie sous pression.

2. Des retards de paiement des clients : Si vos clients tardent à vous payer, cela peut affecter votre flux de trésorerie. Il est important d’avoir des politiques de recouvrement claires et d’agir rapidement en cas de retard de paiement.

3. Une baisse des ventes : Si vos ventes diminuent, cela peut avoir un impact direct sur votre trésorerie. Il est essentiel de surveiller attentivement vos performances commerciales et d’ajuster votre stratégie si nécessaire.

4. Des frais financiers élevés : Si vous avez contracté des prêts ou des dettes avec des taux d’intérêt élevés, cela peut entraîner des sorties de trésorerie importantes pour rembourser ces frais financiers.

5. Une mauvaise gestion des stocks : Si vous avez un niveau de stocks excessif ou si vous ne gérez pas efficacement vos stocks, cela peut entraîner une immobilisation excessive de votre trésorerie.

6. Des investissements importants : Si vous devez effectuer des investissements majeurs dans votre entreprise, cela peut affecter temporairement votre trésorerie. Il est important de planifier ces investissements et de prévoir les ressources nécessaires pour les financer.

En identifiant les facteurs qui peuvent mettre votre trésorerie sous pression, vous pouvez prendre les mesures nécessaires pour atténuer ces risques et maintenir une gestion financière saine.

La baisse de l’activité

Les charges d’une entreprise peuvent être fixes ou variables. Lorsque l’activité de l’entreprise diminue, les charges fixes restent les mêmes, ce qui peut être un problème si l’entreprise ne peut pas ajuster ses dépenses en conséquence. Certaines charges variables peuvent également ne pas diminuer aussi rapidement que l’activité, ce qui peut également affecter la trésorerie de l’entreprise. Pour limiter cet impact, il est conseillé de privilégier les charges variables lorsque cela est possible. Cela permet d’améliorer la souplesse financière de l’entreprise. Il est également important de suivre de près les indicateurs et tableaux de bord financiers afin de détecter rapidement les écarts entre les prévisions et la réalité des chiffres. Cela permet d’améliorer le temps de réaction et d’identifier les mesures correctives à prendre pour limiter l’impact sur la trésorerie de l’entreprise.

La baisse de la rentabilité de l’entreprise

Lorsque la rentabilité d’une entreprise baisse de manière durable, cela peut entraîner une diminution significative de ses résultats. Cependant, il est souvent possible de détecter cette baisse à temps et de réagir en conséquence. Certaines entreprises peuvent par exemple ralentir ou reporter des dépenses à long terme pour faire face à cette situation. Cependant, pour d’autres entreprises, la question est plus complexe car elles ont besoin d’investissements constants dans des domaines tels que la recherche et le développement ou la production. Dans ce cas, il peut être nécessaire de trouver des partenaires ou de procéder à une augmentation de capital pour renforcer les fonds propres. Il est important d’analyser attentivement le modèle économique de l’entreprise et les raisons de la baisse de rentabilité afin d’éviter une spirale déficitaire.

Une forte augmentation de l’activité

Une forte augmentation de l’activité peut causer des problèmes de trésorerie pour une entreprise. Cela peut entraîner une augmentation du besoin en fonds de roulement, avec plus de stocks, plus de produits finis et des délais de paiement plus longs. Si cette augmentation n’est pas anticipée correctement, cela peut mettre en péril l’entreprise. Il est souvent difficile de financer le besoin en fonds de roulement par un emprunt bancaire, et les coûts financiers liés à la trésorerie peuvent peser sur les résultats financiers. De plus, l’augmentation soudaine de l’activité peut perturber la prise de décision et désorganiser les services. Cela peut entraîner des retards dans les paiements des clients et aggraver encore la situation financière. Pour éviter ces problèmes, il est important d’avoir un suivi rigoureux de la gestion et de mettre en place des procédures internes pour améliorer la réactivité et aider à prendre les bonnes décisions.

Un manque de rigueur dans la gestion de l’entreprise

Un suivi insuffisant de la gestion de votre entreprise peut avoir de graves conséquences. Par exemple, si vous choisissez vos clients un peu trop rapidement, cela peut entraîner des problèmes de trésorerie en raison de retards de paiement, d’impayés et même de défauts de paiement. De même, si vous avez une croissance importante de vos stocks, cela peut entraîner une augmentation des dettes, un taux de démarque plus élevé ou même l’obsolescence des produits stockés. Les conséquences d’une gestion trop souple ou laxiste peuvent être nombreuses et affecter directement votre BFR et donc votre niveau de trésorerie. C’est pourquoi il est essentiel de mettre en place des procédures de gestion et des indicateurs d’alerte pour améliorer la réactivité et sensibiliser vos équipes à la prévention des problèmes.

Financer ses besoins de trésorerie de manière inadaptée

Lorsqu’une entreprise utilise trop souvent son propre financement pour ses investissements, cela peut mettre en péril sa trésorerie destinée au cycle de production. Cela peut également affaiblir ses liquidités courantes. Il est crucial de trouver un équilibre entre l’autofinancement et d’autres sources de financement à long terme pour éviter de réduire les fonds de roulement par rapport à la rentabilité de l’entreprise. Lorsque vous avez besoin d’investir, il est préférable de chercher des augmentations de capitaux propres ou des emprunts à long terme plutôt que de trop compter sur l’autofinancement. Cela permettra de préserver la trésorerie nette de votre entreprise et d’éviter des tensions financières.

Réduire le montant des factures clients non payées

Le temps que prennent les clients pour payer leurs factures est appelé « encours client ». C’est en quelque sorte un crédit que l’entreprise accorde à ses clients sans intérêts. Réduire cet encours client est une tâche commerciale difficile, mais très importante. Il suffit de calculer le coût du crédit et des relances pour s’en rendre compte. La relance client n’est pas une action à prendre à la légère, c’est une politique d’entreprise réfléchie et à long terme. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les entreprises qui mettent en place cette politique ne perdent pas beaucoup de clients, mais elles améliorent considérablement leur trésorerie. Pour bien faire, il faut prendre en compte plusieurs indicateurs lorsqu’on souhaite réduire l’encours client, tels que l’escompte, la saisonnalité, l’évolution économique, l’étude de solvabilité des clients et les procédures de relance.

Choisir ses clients

Il est crucial pour un dirigeant d’entreprise d’être attentif à la qualité de ses clients. Un impayé peut avoir des conséquences importantes, car il faudra réaliser trois fois plus de chiffre d’affaires pour compenser la perte. Cela signifie qu’une entreprise qui réalise une marge de 25 % et subit un impayé de 10 000 € devra générer 30 000 € pour rembourser les pertes de 7 500 €. En plus du temps administratif perdu à essayer de récupérer l’argent, cela peut entraîner des frais financiers, une baisse de la rentabilité et une diminution de la confiance des partenaires financiers. Cela peut également affecter la trésorerie, les investissements futurs, la motivation des équipes et inquiéter les actionnaires. Il est donc important pour une entreprise de choisir ses clients avec soin, en évitant les mauvais payeurs, les clients peu rentables et ceux qui demandent des services trop éloignés du cœur de métier de l’entreprise. Il ne faut pas être conciliant avec les clients au détriment de la santé financière de l’entreprise. Sélectionner des clients solides et réguliers dans leurs paiements permet aux dirigeants d’envisager l’avenir avec plus de sérénité.

Gérer les stocks

Les stocks en entreprise peuvent représenter à la fois de l’argent immobilisé et un risque de perte importante. Il est donc essentiel de gérer efficacement les stocks pour éviter les problèmes tels que la dépréciation, l’obsolescence ou les vols. En réduisant le niveau des stocks ou en améliorant leur rotation, on peut obtenir des stocks plus sains. Cela concerne non seulement les matières premières et les produits finis, mais aussi les petits stocks comme les fournitures de bureau. Il est également important de surveiller et de contrôler les délais du processus de fabrication afin d’éviter les retards coûteux. En travaillant à la réduction de ces problèmes, on peut accélérer le processus de fabrication et réduire le délai entre la commande et le paiement du client.

Augmenter les prix

Une idée fausse courante est de croire que seuls les prix bas permettent de vendre. Cependant, cela peut conduire une entreprise à sa perte car il y aura toujours quelqu’un d’autre pour proposer un prix moins cher. Il est important de réfléchir à la valeur ajoutée que votre entreprise apporte à ses clients et à la fidélisation qu’elle peut générer. Augmenter vos prix peut être une stratégie intéressante pour aller de l’avant, mais il faut étudier le marché et la concurrence avant de se lancer. Ne sous-estimez pas l’importance de penser différemment et de trouver un second souffle pour votre entreprise.

Assouplir la structure de coûts

Les entreprises peuvent bénéficier d’une plus grande souplesse en adoptant une approche proactive en matière de gestion des charges. En favorisant les charges variables par rapport aux charges fixes, elles peuvent s’adapter plus rapidement aux fluctuations économiques. Même si cela peut réduire légèrement leur marge bénéficiaire, cela leur permet d’être plus réactives et flexibles. C’est particulièrement important pour les petites entreprises et les startups qui ont besoin de conserver une flexibilité maximale. En privilégiant les charges variables et les engagements contractuels courts, elles peuvent mieux faire face aux imprévus.

La rémunération du personnel

La rémunération des salariés est une préoccupation majeure pour de nombreuses entreprises. Bien que les dates de paiement des salaires soient réglementées, il existe des moyens de flexibiliser les choses en intégrant des primes, de l’intérim ou même un treizième mois. Les outils tels que le plan de trésorerie et le suivi permettent de prévoir et d’anticiper les besoins de trésorerie afin de mieux gérer cette dépense régulière.

Maîtriser les échéances fiscales et sociales

Il peut être difficile de gérer les échéances fiscales et sociales. Cependant, si vous rencontrez des difficultés importantes, il est possible de demander un étalement de certains impôts. Pour cela, vous devrez prendre rendez-vous avec l’administration fiscale.

Agir sur le délai de règlement des fournisseurs

De nombreuses entreprises ont recours à l’allongement des délais de paiement auprès de leurs fournisseurs pour obtenir de la trésorerie. C’est une solution peu coûteuse, mais qui n’est pas durable. Dans certaines situations, il peut être intéressant d’être transparent et de négocier des délais plus flexibles avec certains fournisseurs. Cela permet de trouver des solutions négociées, d’éviter les conflits avec des partenaires importants et de prévenir les pertes de temps et les coûts administratifs élevés auxquels on ne pense souvent pas.

La réduction des sommes immobilisées

Pour gérer efficacement sa trésorerie, il est important de trouver un équilibre entre avoir trop d’argent immobilisé et s’assurer d’avoir suffisamment de financements pour maintenir la rentabilité. Cela nécessite un travail approfondi, notamment en prenant le temps de gérer l’entreprise correctement. Même si la gestion n’est pas votre point fort en tant que dirigeant, il est essentiel de lui accorder une importance suffisante pour le bien de votre entreprise. Vous pouvez envisager de faire appel à un contrôleur de gestion compétent pour vous aider dans cette tâche. Il est également important de mettre en place des outils de gestion pour prévoir et suivre l’activité de l’entreprise, ainsi que d’adapter les financements en fonction des besoins. Enfin, il est crucial d’établir des relations de confiance avec les partenaires bancaires en travaillant en toute transparence avec eux et en cherchant activement les meilleures offres du marché.

Conseils pour bien gérer la trésorerie de l’entreprise

Voici 7 conseils essentiels pour les entrepreneurs qui souhaitent gérer efficacement leur entreprise et se concentrer pleinement sur son développement.

1 – Être économe… Voire radin !

Lorsque le dirigeant d’une entreprise montre l’exemple en étant attentif aux dépenses, cela influence positivement les employés. En effet, ils sont plus enclins à faire attention à ne pas dépenser excessivement. Si le dirigeant souligne la baisse rapide des fournitures, laisse la lumière allumée inutilement ou rappelle qu’il n’est pas nécessaire d’avoir le dernier iPhone pour bien travailler, cela incite les employés à adopter des comportements économiques. En étant économe lui-même, le dirigeant instaure une culture d’économie au sein de l’entreprise. Cela peut être comparé à un colibri qui fait sa part pour éteindre un feu de forêt ou à des fourmis qui travaillent ensemble. L’économie devient alors l’affaire de tous. Il est important de maintenir ces habitudes au quotidien, car elles peuvent être économiquement rentables pour l’entreprise.

2 – Réaliser un plan de trésorerie performant et le suivre mensuellement

La clé pour réaliser un plan de trésorerie de qualité et faire un suivi efficace est de synthétiser tous les flux financiers dans un seul tableau. Vous commencez par le solde bancaire, puis vous prévoyez toutes les entrées et sorties d’argent. Ce tableau doit vous permettre d’évaluer rapidement et simplement la situation de votre trésorerie, examiner les risques potentiels tels que la perte d’un client important et ses conséquences, suivre les encaissements et décaissements, et anticiper les problèmes de trésorerie afin de les résoudre sereinement.

Si vous trouvez que le suivi de trésorerie est trop technique, il est souvent plus simple de demander de l’aide. Parfois, un petit investissement judicieux peut vous permettre de faire de grandes économies. Nous sommes là pour vous guider dans la réalisation de votre propre suivi de trésorerie ou pour vous aider à trouver des partenaires compétents pour vous accompagner.

3 – Réaliser un prévisionnel et un suivi budgétaire

Le suivi budgétaire est essentiel pour repérer les écarts ou anomalies dans vos recettes et dépenses. En utilisant des indicateurs de gestion, vous pourrez comprendre les raisons et les conséquences de ces problèmes, et prendre les mesures nécessaires pour les corriger. Si vous avez besoin d’aide, n’hésitez pas à solliciter l’expertise d’un expert-comptable pour établir et suivre votre budget prévisionnel.

4 – Avoir de bonnes relations avec les clients et les fournisseurs

Avoir de bonnes relations avec nos clients et fournisseurs peut être bénéfique pour notre trésorerie. Par exemple, nous pouvons offrir des avantages financiers ou des services supplémentaires à nos clients qui paient rapidement. De plus, il est souvent avantageux de négocier des délais de paiement plus longs avec nos fournisseurs, à condition de respecter nos engagements. Il est important de se rappeler que toutes les négociations avec nos clients et fournisseurs sont basées sur une relation mutuelle.

5 – Être intransigeant avec les mauvais payeurs

Les clients qui ne paient pas sont une vraie plaie pour les entreprises. Non seulement ils leur font perdre de l’argent, mais ils nécessitent également beaucoup de temps et d’efforts administratifs pour les relancer. Il est donc primordial d’être ferme dans le recouvrement des créances. Lorsque vous proposez un produit ou un service de qualité avec une bonne valeur ajoutée, vos clients le savent et ne seront pas si enclins à aller voir la concurrence. N’oubliez jamais que c’est votre entreprise qui finance ces clients qui ne paient pas. Alors n’hésitez pas à être exigeant et à choisir vos clients avec soin !

6 – Être très attentif à la gestion des stocks et aux offres produits

Lorsque les ventes diminuent et que les stocks s’accumulent, il devient essentiel de trouver des moyens de liquider ces produits. Une bonne stratégie consiste à analyser les différentes gammes de produits afin d’identifier ceux qui se vendent le mieux et ceux qui occupent de l’espace de manière inutile. Il est important de motiver les équipes de vente, par exemple en leur offrant des primes, pour qu’elles mettent en avant les produits à écouler. En se débarrassant des stocks inutiles, on préserve sa trésorerie. N’oublions jamais que les stocks peuvent se détériorer, être volés, perdre de leur valeur et devenir obsolètes, contrairement à un compte en banque.

7 – Préserver le fonds de roulement

Il est important d’adopter une approche économique et de négocier pour payer le plus tard possible. En retardant nos paiements, nous pouvons obtenir des produits moins chers et plus performants à l’avenir. De plus, il est judicieux de préserver notre fonds de roulement en évitant de dépenser rapidement des investissements à long terme. L’emprunt peut être une bonne solution pour financer nos projets, car il est dit que celui qui paie ses dettes s’enrichit. Enfin, le refinancement des immobilisations peut également être une option intéressante pour libérer des capitaux.

8 – Faire les choses simplement et éviter de gaspiller

Pour améliorer votre rentabilité, votre efficacité et votre productivité, il est important d’éviter certains écueils. Tout d’abord, les goulots d’étranglement peuvent considérablement ralentir vos opérations. Identifiez ces points de blocage et trouvez des solutions pour les éliminer ou les atténuer.

Ensuite, la surproduction peut être un véritable gaspillage de ressources. Évaluez vos besoins réels et ajustez votre production en conséquence. Cela vous permettra de réduire les coûts liés à la surproduction et de mieux gérer vos stocks.

De plus, il est important de repérer et d’éliminer les dépenses inefficaces et autres formes de gaspillage. Analysez vos processus et identifiez les sources de gaspillage, qu’il s’agisse de matières premières utilisées en excès, d’une utilisation inappropriée des ressources ou de pratiques non rentables.

En évitant ces obstacles courants, vous pourrez optimiser votre gestion du temps, accroître votre efficacité et améliorer la rentabilité globale de votre entreprise.

L’utilisation d’un logiciel de gestion de trésorerie de l’entreprise

Choisir le bon logiciel de gestion de trésorerie peut être un défi pour de nombreux dirigeants d’entreprise. Heureusement, il existe une variété de logiciels sur le marché qui offrent un suivi simple, rapide et efficace de la trésorerie. Cependant, il est important de choisir celui qui convient le mieux à votre entreprise, car tous les logiciels ne sont pas adaptés à tous les types d’entreprises. Prenez le temps de rechercher et de comparer les différentes options disponibles afin de trouver celui qui répondra le mieux à vos besoins en matière de gestion de trésorerie.

Axonaut, pour les petites entreprises de 1 à 5 salariés

Axonaut est un outil de gestion d’entreprise qui vous permet de gérer tous les aspects de votre activité en un seul endroit. De la facturation au CRM, en passant par la comptabilité et la trésorerie, cet outil intuitif et complet vous offre toutes les fonctionnalités dont vous avez besoin pour une gestion efficace de votre entreprise. Recommandé pour les petites structures, Axonaut vous offre la visibilité et la clarté dont vous avez besoin pour suivre et améliorer votre activité.

Fonctionnalités :

La gestion du temps est essentielle pour assurer une productivité maximale. Cela implique de synchroniser toutes les informations liées à la facturation, à la comptabilité, au CRM et à la prospection commerciale. Avec le module Pilotage, vous pouvez facilement gérer vos tâches et consulter les indicateurs clés. Grâce aux tableaux et graphiques de suivi de trésorerie, vous pouvez garder un œil sur vos finances en un coup d’œil. De plus, la synchronisation bancaire simplifie la gestion des transactions financières. N’oublions pas la relation avec les fournisseurs et la gestion des stocks, qui jouent un rôle crucial dans la gestion efficace du temps et des ressources.

Tarifs :

La tarification d’Axonaut est très simple et transparente. Avec ce logiciel, vous n’avez pas besoin de modules complémentaires car toutes les fonctions sont directement intégrées. Cela signifie que vous bénéficiez d’un outil tout-en-un sans frais supplémentaires.

Le tarif de base est de 49,99€/mois HT pour le premier utilisateur. Ensuite, il vous suffit de rajouter 14,99€/mois par utilisateur supplémentaire.

Axonaut propose également des réductions en fonction de la durée de votre engagement. Si vous choisissez un abonnement d’un an, vous bénéficiez d’une réduction de 10%. Et si vous optez pour un engagement de deux ans, la réduction est de 15%.

Et devinez quoi ? Le Blog du Dirigeant vous offre même 50% de réduction si vous êtes intéressé par Axonaut ! Alors ne manquez pas cette opportunité et profitez de tous les avantages de ce logiciel de gestion.

Agicap pour les entreprises à partir de 5 salariés

Agicap est un logiciel spécialisé dans la gestion de trésorerie. Contrairement à d’autres solutions, il se concentre uniquement sur cette fonction essentielle pour les entreprises. Que vous ayez une petite entreprise avec seulement 5 salariés ou un grand groupe, Agicap est adapté à vos besoins.

Fonctionnalités :

La gestion de votre trésorerie est essentielle pour assurer la santé financière de votre entreprise. Grâce à nos outils, vous pouvez suivre votre trésorerie de manière automatisée. Un graphique et des tableaux de bord sont automatiquement mis à jour pour vous donner une vision claire de l’état de vos finances en temps réel. De plus, notre fonctionnalité de rapprochement bancaire vous permet de garder un œil sur toutes vos opérations bancaires.

En plus du suivi, nous vous offrons la possibilité de faire des prévisions de trésorerie. Vous pouvez simuler différents scénarios pour anticiper les variations et prendre des décisions éclairées. Les prévisions sont en temps réel et vous pouvez catégoriser vos transactions pour une visualisation flexible de votre trésorerie.

Pour faciliter encore plus votre gestion, nous proposons également une synchronisation bancaire. Vous pouvez connecter vos comptes bancaires et avoir accès à vos données en un seul endroit, ce qui vous fait gagner du temps et assure une meilleure fiabilité des informations.

Avec nos solutions, vous disposez d’outils puissants pour optimiser votre gestion de trésorerie et prendre les bonnes décisions pour le développement de votre entreprise.

Tarifs :

Agicap a fait le choix de ne pas afficher ses tarifs en ligne, contrairement à la plupart des logiciels de gestion commerciale. Ils préfèrent que les futurs clients les contactent directement pour obtenir un devis personnalisé. Cette approche leur permet de s’assurer que le logiciel répondra parfaitement aux besoins spécifiques de chaque entreprise. Si vous souhaitez connaître les tarifs d’Agicap, je vous recommande donc de contacter leur service commercial.

Continue Reading