L’assurance Multi Risques Habitation, c’est quoi

L’assurance multi risques habitation, c’est quoi ?

Dans quel cas avez vous besoin d’une multi risques habitation ?
A quoi ça sert ? Et surtout, comment bien choisir votre assurance ?

Une assurance habitation aux multiples risques afin d’obtenir la réponse à cette interrogation, nous allons nous pencher sur les circonstances qui appellent à la souscription d’une assurance habitation.

Comment choisir son assurance habitation ? Quel est l’objectif de votre assurance habitation ?

Si vous êtes propriétaire d’un logement en copropriété ou locataire, vous êtes tenu de souscrire une assurance habitation.

Si vous êtes locataire, vous devez prouver que vous avez souscrit cette assurance en remettant à votre propriétaire un certificat au moment de la signature du bail et chaque année par la suite.

Si vous êtes propriétaire d’un condominium, vous devez vous assurer contre les dommages causés à l’immeuble la première année, puis chaque année par la suite.

Si vous êtes propriétaire d’une maison individuelle, il est fortement conseillé de souscrire une assurance habitation car elle vous permet de protéger vos finances.

Comme vous êtes légalement tenu de réparer les dommages que vous causez à des tiers, votre responsabilité civile doit également être assurée.

Dès que vous recevez les clés d’un logement en location ou en copropriété, vous devez souscrire une assurance habitation.

En France, neuf ménages sur dix ont déjà effectué un sinistre habitation.

Le bilan de France Assureur 2021 sur l’assurance française indique que les sinistres surviennent environ tous les 6 à 8 ans.

Les dégâts des eaux, la responsabilité civile, le vol et le bris de glace sont les types de sinistres les plus fréquents. Un sinistre sur deux, d’un coût moyen de 1 100 €, concerne un dégât des eaux.

Lire Aussi :  L'assurance Habitation En France

Un sinistre sur neuf est lié à la responsabilité civile, avec un coût moyen de 1 200 euros ; un sur dix est lié au vol, avec un coût moyen de 1 900 euros ; et un sur douze est lié au bris de glace, avec un coût moyen de 500 euros.

L’ensemble du territoire français subit actuellement les effets du réchauffement climatique, parmi lesquels de terribles intempéries et tempêtes qui endommagent les biens de l’assuré, engagent sa responsabilité civile et nécessitent fréquemment des secours.

L’assurance habitation est essentielle pour protéger votre maison et son contenu ; par exemple, en cas d’incendie, d’inondation ou de vol, vous serez indemnisé à hauteur de la valeur de vos biens pour couvrir les frais de remplacement ou de réparation des objets perdus ou endommagés. Si vous blessez quelqu’un d’autre, l’assurance habitation vous permet de défendre les membres de votre famille ainsi que vous-même.

Vous êtes responsable de tout dommage que vous causez à autrui, qu’il soit physique ou matériel, et vous devez payer pour le faire réparer.

Dans cette situation, l’assurance responsabilité civile vous protège, vous et tous les membres de votre foyer.

Enfin, l’assurance habitation vous offre des options en cas d’urgence : la porte de votre maison a été verrouillée avec les clés à l’intérieur, et l’intervention d’un serrurier est requise à l’hôpital le plus proche de votre propriété.

Dans certaines situations, votre assurance habitation interviendra également. Votre contrat d’assurance doit préciser le type d’assurance habitation que vous souhaitez. Ces assurances décrivent les événements qui sont couverts par votre assurance.

Lire Aussi :  Assurance habitation : 5 astuces pour la payer moins cher en 2023

Tous les contrats d’assurance habitation comprennent trois sortes de garanties : la protection contre les catastrophes naturelles, les dégâts des eaux, l’incendie et la responsabilité civile.

L’assurance habitation peut également prévoir des garanties facultatives, comme la garantie scolaire ou la protection d’équipements particuliers, si vous avez des besoins spécifiques en fonction de votre situation.

Les garanties complémentaires, qui s’ajoutent aux garanties de base de Vista et vous apportent un confort supplémentaire, comprennent le bris de glace, le vol, les dommages électriques à vos appareils ménagers ou l’assistance.

La franchise et l’évaluation de la valeur de vos produits endommagés sont applicables aux biens mobiliers.

La valeur totale de vos biens meubles, qui comprennent votre mobilier, vos appareils électriques, votre matériel informatique et d’autres articles de votre maison comme les vêtements, les décorations et la vaisselle, est ce qui se trouve à l’intérieur de votre maison et vous appartient.

Il est essentiel d’évaluer avec précision vos biens mobiliers et d’en dresser l’inventaire. S’adaptant régulièrement à vos demandes, l’assurance habitation vous donne la certitude que votre maison sera réparée dans les meilleurs délais.

De plus, en cas de sinistre, votre indemnisation sera basée sur votre inventaire justifié. Ce capital souple vous permettra d’établir un plafond de remboursement, qui est la somme maximale que l’assureur de votre maison s’engage à vous indemniser en cas de sinistre, en tenant compte de la franchise et de la part financière qui reste à votre charge.

Vous devez connaître le montant de la franchise, car les polices d’assurance habitation stipulent qu’elle sera appliquée en cas de sinistre.

Lire Aussi :  Assurance habitation : 5 astuces pour la payer moins cher en 2023

La dernière question est de savoir quel niveau de responsabilité financière vous êtes prêt à accepter pour votre client, afin d’éviter une mauvaise surprise.

C’est un facteur à prendre en compte lors du choix de votre assurance car le degré de franchise est propre à chaque contrat.

L’évaluation de la valeur de vos produits endommagés est le dernier facteur déterminant pour l’application des garanties.

Vos biens perdent de la valeur avec le temps ; selon leur nature, la valeur de vos biens mobiliers diminue à un rythme plus ou moins rapide au fil des années.

Dans un premier temps, en cas de sinistre, l’assureur détermine la valeur de vos produits en soustrayant leur vétusté, ou perte de valeur avec le temps.

Prenons l’exemple d’un meuble de salle de bain qui a subi un dégât des eaux. C’est un peu comme la « cote argus » pour les automobiles. Bien que ce meuble coûte actuellement 300 euros, votre assureur estime l’usure à 20% car il a 2 ans.

Vous recevrez 240 euros d’indemnisation totale. On parle alors d’indemnisation en valeur d’usage. Dans le second scénario, l’assureur peut proposer le remboursement en valeur à neuf comme meilleure récompense pour une protection accrue.

 

spot_img

Articles Récents

L’assurance Habitation En France

L'assurance Habitation En France L'assurance habitation en France est une...

Assurance habitation : 5 astuces pour la payer moins cher en 2023

5 astuces pour payer moins cher votre assurance habitation Il existe plusieurs astuces pour trouver la meilleure assurance habitation en ligne et réduire son prix. En voici 5 ! Astuce 1 : Définissez vos besoins réels - Votre mobilier doit-il…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici