...
Connect with us

Business

Design thinking : définition et méthodes pour une mise en œuvre efficace

Published

on

design-thinking-definition-et-methodes-pour-reussir-sa-mise-en-oeuvre

Le Design Thinking est une approche qui permet de trouver des solutions innovantes à un problème donné. Inspirée de la démarche des designers, elle met l’accent sur l’identification des besoins, l’imagination de solutions, la réalisation de croquis rapides, la présentation de ces croquis et l’apport de corrections jusqu’à obtenir une solution concrète validée par le client. Le design thinking place ainsi l’avis du client au centre du processus, tout comme le fait le design. Dans ce dossier, vous trouverez toutes les clés pour comprendre et mettre en œuvre le design thinking auprès de vos équipes, souvent en collaboration avec un partenaire comptable. Nous explorerons ensemble son origine, ses principes de fonctionnement et comment l’appliquer avec succès.

Qu’est-ce que le design thinking ?

La définition du design thinking

Le design thinking est une approche centrée sur l’humain pour résoudre des problèmes complexes. Contrairement aux méthodes traditionnelles, qui se concentrent sur la faisabilité technique, le design thinking se base sur les besoins et les exigences des utilisateurs. Il met l’utilisateur au cœur du processus et nécessite des échanges constants entre l’entrepreneur et les utilisateurs cibles. Les designers se mettent à la place des utilisateurs pour comprendre leurs besoins. Les solutions imaginées sont ensuite prototypées et testées par les utilisateurs potentiels, afin d’obtenir leur retour dès la phase de conception. Ainsi, le design thinking permet de passer de la pensée conceptuelle à des résultats pratiques.

Les origines du design thinking

Le Design Thinking est un processus de résolution de problèmes qui a émergé dans les années 70 et qui est devenu de plus en plus populaire depuis lors. Il consiste à aborder les problèmes de manière créative et à se concentrer sur les besoins des utilisateurs finaux. Le Design Thinking repose sur une approche centrée sur l’humain et met l’accent sur l’empathie, la définition du problème, la génération d’idées, la prototypage et le test.

Le Design Thinking a été initialement développé par Peter Rowe et popularisé par l’agence de design IDEO dans les années 90. Depuis lors, il a continué à se développer avec des publications, des conférences et des formations dédiées. De nombreuses écoles à travers le monde ont également intégré le Design Thinking dans leurs programmes d’études.

En utilisant le Design Thinking, les équipes peuvent aborder les problèmes de manière holistique et trouver des solutions innovantes en impliquant tous les acteurs concernés. Cela permet d’obtenir des résultats concrets et centrés sur les besoins réels des utilisateurs.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le Design Thinking et découvrir des outils pour créer votre entreprise, n’hésitez pas à nous contacter ou à consulter nos ressources disponibles.

Les grands principes du Design Thinking

design-thinking-definition-et-methodes-pour-une-mise-en-oeuvre-efficace
Le Design Thinking est une approche qui vise à trouver des solutions innovantes à des problèmes définis ou encore flous. Pour cela, il est essentiel de prendre en compte différents critères humains tels que le mode de vie, les envies, les habitudes de consommation, etc. L’objectif est de trouver des solutions concrètes, applicables et pertinentes. Le Design Thinking repose sur deux principes clés : la collaboration entre des compétences diverses et la mise en place rapide d’une solution fonctionnelle. Pour atteindre ces objectifs, il est important d’étudier les comportements des futurs utilisateurs en observant, en échangeant et en co-construisant avec eux.

Combiner les compétences pour atteindre un objectif commun

Le design thinking est une approche collaborative qui permet de résoudre des problèmes concrets en faisant appel à des compétences diverses et complémentaires. Il s’agit de réunir des personnes ayant des expertises différentes, telles que des commerciaux, des marketeurs, des techniciens et des designers, pour travailler ensemble à la recherche de solutions. Cette méthode permet de clarifier le problème à résoudre, d’identifier son environnement, de trouver une solution complète et pertinente, et de prévoir sa mise en place. Le design thinking repose sur le travail en groupe, le dialogue entre les membres de l’équipe et la gestion de projet, favorisant ainsi l’intelligence collective.

Comment mettre en place une solution concrète et fonctionnelle rapidement ?

Le design thinking est une méthode utilisée pour résoudre rapidement et efficacement un problème donné en concevant des solutions concrètes et crédibles. Cette approche repose sur des étapes itératives qui comprennent l’organisation d’échanges créatifs pour identifier des solutions, la conception de prototypes et leur test auprès des utilisateurs potentiels. Les retours des utilisateurs permettent de valider les prototypes ou de demander des modifications. Le design thinking fonctionne grâce à la mise en place de prototypes qui permettent de tester les idées et de les améliorer. Si un test n’est pas entièrement satisfaisant, une nouvelle itération est réalisée pour améliorer la solution.

Les étapes du design thinking

Rolf Faste, un professeur de design produit à l’université de Stanford, propose une méthode en 7 étapes pour le design thinking. Cela diffère légèrement de la méthode que nous avons mentionnée dans notre article sur le design thinking, qui compte 5 étapes. La différence réside dans le fait que Faste inclut 3 étapes distinctes dans la phase de prototypage. Voici les 7 étapes proposées par Faste :.

1 : Définir le sujet à traiter

La première étape du design thinking consiste à définir le challenge à résoudre et les résultats attendus. Cela permet de comprendre l’ampleur du travail à accomplir, d’identifier les facteurs à l’origine du problème et de clarifier les éléments à prendre en considération pour trouver une solution. Le design thinking est souvent utilisé pour des challenges concrets tels que la création d’un produit, la conception d’un site web ou d’une application mobile, ou encore la planification stratégique d’une entreprise. Dans ces cas-là, les facteurs à l’origine du problème sont généralement simples à identifier. Cependant, le design thinking peut également être utilisé pour des challenges plus ambitieux, ce qui rend l’identification, la hiérarchisation et la sélection des facteurs à traiter plus complexes.

2 : Rechercher et énoncer les problèmes

La première étape du Design Thinking consiste à identifier les problèmes ou les « pain points » rencontrés par les utilisateurs tout au long de leur parcours client. Il est important de comprendre les facteurs qui sont à l’origine de ces problèmes. Cette phase est appelée phase divergente, car on ne met que peu de filtres, sauf celui de la pertinence du sujet. Pour s’assurer de prendre en compte tous les aspects du parcours client, on peut s’inspirer du mix-marketing. Cela permet d’explorer toutes les difficultés potentielles que peuvent rencontrer les clients. L’objectif est d’identifier, analyser et prioriser les problèmes afin de sélectionner ceux qui doivent être traités et de les formuler clairement.

3 : L’idéation ou la recherche d’idées

Le design thinking est une méthode permettant de trouver des idées créatives en s’inspirant du brainstorming. Les participants sont encouragés à chercher individuellement puis collectivement des innovations dans leur secteur, en se libérant des contraintes techniques et psychologiques. Une phase de partage créatif permet ensuite à chacun de présenter ses solutions et de rebondir sur les idées des autres. Au fur et à mesure, les idées sont triées et rationalisées pour identifier les plus pertinentes. L’objectif est de trouver des solutions qui répondent aux besoins des clients. Ce processus créatif et participatif est essentiel pour trouver de nouvelles idées et résoudre des problèmes concrets.

4 : Le prototypage

Le prototypage consiste à créer des ébauches concrètes des produits ou services imaginés précédemment. Cela permet d’expérimenter la faisabilité et l’efficacité des différentes solutions sélectionnées. Il est important de réaliser un prototype par solution afin de pouvoir les comparer lors de la phase de sélection. Cette étape est essentielle dans le design thinking et distingue cette approche des autres méthodes d’innovation. Les concepteurs doivent prendre des notes sur leurs impressions lors de la réalisation de chaque prototype, en notant notamment le délai, les compétences requises et les difficultés rencontrées.

5 : La sélection

Après avoir créé des prototypes, il est temps de sélectionner la meilleure solution. Cette étape consiste à évaluer les différentes options en fonction de critères tels que la faisabilité technique, les contraintes de temps et de budget. Les concepteurs prennent des notes et discutent ensemble pour choisir l’idée la plus pertinente, en tenant compte de l’innovation, de la faisabilité et de la rentabilité. Il est également important de recueillir l’avis des utilisateurs et d’améliorer continuellement la solution en mettant en place des boucles d’amélioration. Si la solution ne satisfait pas les utilisateurs, une nouvelle itération du processus est lancée pour trouver de nouvelles idées.

6 : Implémentation

Le design thinking est une approche de résolution de problèmes qui se concentre sur les besoins des utilisateurs et qui encourage l’innovation. Il utilise une méthode centrée sur l’humain pour comprendre les défis, générer des idées créatives et mettre en œuvre des solutions pratiques.

La mise en œuvre du design thinking comprend plusieurs étapes clés. Tout d’abord, il faut comprendre le problème en posant des questions et en recueillant des informations auprès des utilisateurs. Ensuite, il faut générer des idées en utilisant des techniques de brainstorming et de prototypage rapide. Une fois que des solutions potentielles ont été identifiées, il est important de les tester et de les itérer en fonction des commentaires des utilisateurs.

L’implémentation de la solution sélectionnée comprend plusieurs éléments. Il faut rédiger un plan d’action détaillé pour définir les étapes nécessaires à la mise en œuvre. Il est également essentiel de nommer les personnes responsables de la mise en œuvre de la solution et de leur fournir les ressources nécessaires pour réussir.

En résumé, le design thinking est une approche centrée sur l’humain pour résoudre les problèmes et encourager l’innovation. Sa mise en œuvre implique la compréhension du problème, la génération d’idées, le prototypage, les tests et l’itération. Il est important d’établir un plan d’action, de nommer les personnes responsables et de fournir les ressources nécessaires pour mettre en œuvre la solution choisie.

7 : Analyser, tester et apprendre

L’étape finale du design thinking consiste à étudier, tester et apprendre. C’est une démarche importante pour s’assurer que la solution développée correspond aux attentes des clients, remplit les objectifs initiaux, est économiquement viable et peut être améliorée si nécessaire. Cette étape se base sur les retours des clients et/ou utilisateurs pour corriger et améliorer la solution. C’est un processus d’amélioration continue qui permet de garantir la qualité de la solution mise en place.

Les itérations

Le Design Thinking est une approche centrée sur l’humain qui consiste à prendre des décisions basées sur les retours du terrain. Cela signifie que chaque décision prise doit être validée par un groupe représentatif de clients ou d’utilisateurs. Pour atteindre cet objectif, l’équipe organise des itérations entre l’identification du problème et les solutions à mettre en place, ainsi que des tests itératifs avec les utilisateurs. Ces boucles itératives et les tests utilisateurs sont la base du Design Thinking, et il est important qu’ils soient intégrés naturellement dans le processus. Faire un grand nombre de boucles n’est pas un échec, mais fait partie intégrante du processus. Contrairement aux approches de recherche de solutions techniques qui ne valident la solution qu’auprès des clients une fois le produit finalisé, le Design Thinking se base sur des séquences itératives pour faire émerger et avancer des solutions concrètes aux problèmes à résoudre.

Continue Reading