Business

Le guide ultime pour changer de banque professionnelle en toute simplicité

Published

on

Comment changer de banque pour mon entreprise ?

Si vous êtes un professionnel et que vous rencontrez des problèmes avec votre conseiller bancaire, des opérations trop lentes ou si vous souhaitez profiter de nouvelles offres à prix réduits, il peut être intéressant de se poser la question de changer de banque ou de souscrire un deuxième compte courant tout en maintenant votre contrat actuel. Malheureusement, contrairement aux particuliers, les professionnels ne bénéficient pas du dispositif de mobilité bancaire. Cependant, avoir deux comptes courants dans deux banques différentes peut vous permettre de mieux négocier, notamment en ce qui concerne les commissions de mouvement. Nous vous expliquons pourquoi et comment changer de banque quand on est professionnel.

Changer de banque pour un professionnel


Il peut y avoir de nombreuses raisons pour lesquelles vous pourriez envisager de changer de banque en tant que professionnel. Peut-être que votre entreprise se développe et que votre banque actuelle ne propose plus les services adaptés à vos besoins, ou peut-être qu’une nouvelle offre compétitive est apparue sur le marché. De nombreux entrepreneurs optent également pour une banque en ligne ou une néobanque en raison de tarifs avantageux. D’autres raisons peuvent inclure une mauvaise expérience avec votre conseiller bancaire, des services lents ou l’absence de fonctionnalités complémentaires. Si vous envisagez de changer de banque professionnelle, il est recommandé de vous faire accompagner pour une transition simple et sans stress, notamment en bénéficiant des conseils d’un expert, en utilisant des tableaux de bord et en élaborant un plan d’action clair.

Changer de banque ou souscrire deux comptes ?

Il est souvent judicieux de se demander s’il vaut mieux changer de banque complètement ou ouvrir un second compte dans une nouvelle banque afin de répartir ses transactions entre les deux établissements. En effet, les banques pour les professionnels ont l’habitude de prélever une commission de mouvement sur les comptes professionnels. Cette commission est calculée en fonction des montants débités du compte, chaque mois ou chaque trimestre. En d’autres termes, plus vous effectuez de transactions, plus la commission de mouvement est élevée. C’est pourquoi de nombreux professionnels choisissent d’ouvrir deux comptes bancaires dans des banques différentes afin de pouvoir négocier leurs frais bancaires en faisant jouer la concurrence. La banque qui voit le moins de volume transiter sur son compte sera alors incitée à vous proposer des tarifs préférentiels pour rapatrier vos opérations bancaires chez elle. Donc, avant de résilier votre compte actuel, pensez à l’opportunité d’ouvrir un second compte professionnel dans une autre banque !

La procédure de mobilité bancaire n’est pas pour les professionnels

Malheureusement, la procédure de mobilité bancaire mise en place par la loi Macron en 2017 ne s’applique pas aux professionnels. Cependant, il existe des étapes simples pour changer de banque en tant que professionnel. Tout d’abord, faites le point sur vos opérations courantes et vérifiez si vous pouvez changer de banque. Ensuite, ouvrez un compte bancaire dans une nouvelle banque. Vous pouvez ensuite tester cette nouvelle banque pendant une période donnée. Une fois convaincu, vous pouvez transférer vos opérations d’un établissement à l’autre. Enfin, résiliez votre ancien contrat bancaire. Suivez ces étapes et vous pourrez changer de banque efficacement en tant que professionnel.

1.      Faire le point sur vos comptes

La première étape pour changer de banque est de savoir exactement quel(s) compte(s) vous souhaitez résilier. Si vous voulez clôturer un compte courant, il est important de vérifier qu’aucune opération en cours ne s’y oppose. Par exemple, si vous avez un crédit en cours avec une condition de domiciliation de vos revenus dans la banque que vous souhaitez quitter, cela peut être considéré comme une clause de domiciliation.

Changer de banque avec une clause de domiciliation

Si vous avez un crédit avec une clause de domiciliation, vous ne pourrez pas changer de banque sans payer des pénalités. Cependant, vous pouvez ouvrir un deuxième compte bancaire et y transférer toutes vos opérations, en laissant simplement le remboursement du crédit chez la banque actuelle. Cela vous permettra de garder votre compte principal dans une autre banque.

Les livrets et la résiliation bancaire

Si vous avez un livret A, un LDD ou un LEP dans la banque que vous souhaitez quitter, vous avez deux options. Vous pouvez choisir de conserver ces comptes auprès de la banque et simplement résilier votre compte courant. Sinon, vous pouvez fermer vos produits d’épargne et les rouvrir dans votre nouvelle banque. Il est important de noter que vous ne pouvez pas détenir plusieurs livrets de ce type dans différentes institutions financières. Les banques ont des procédures de contrôle pour assurer le respect de cette obligation financière.

Le PEL, le CEL et la résiliation bancaire

Bien sûr ! Vous pouvez tout à fait transférer votre PEL et votre CEL d’une banque à une autre sans avoir à les fermer. Ainsi, vous pourrez conserver l’ancienneté de vos comptes. Toutefois, veuillez noter que certaines banques peuvent facturer ce service. Il est donc important de se renseigner auprès de votre nouvelle banque pour connaître les éventuels frais liés au transfert.

Changer de banque avec un crédit

Il n’y a pas de procédure de transfert de crédit de votre ancienne à votre nouvelle banque. Si votre compte à résilier comporte le remboursement d’un prêt, vous avez trois possibilités : procéder à un remboursement anticipé pour pouvoir clôturer le compte, demander à la nouvelle banque de procéder à un rachat de crédit, ou maintenir l’ancien compte ouvert pour honorer les échéances bancaires restantes tout en transférant toutes les autres opérations sur votre nouveau compte bancaire.

Les comptes concernés quand on est professionnel

Avant de commencer les démarches pour changer de banque, il est important de savoir quels comptes vous souhaitez clôturer et quelles opérations sont concernées. En tant que professionnel, la solution la plus simple est de garder votre banque habituelle pour vos comptes personnels et d’épargne, et de changer uniquement de banque pour votre compte dédié à votre activité professionnelle (compte autoentrepreneur, compte professionnel).

2.      Ouvrir un compte dans une nouvelle banque

La deuxième étape pour changer de banque est d’ouvrir un compte dans une nouvelle banque. Si vous souhaitez changer en raison des tarifs, vous opterez probablement pour une banque en ligne, qui offre généralement des conditions plus avantageuses que les banques traditionnelles. Bonne nouvelle, les banques en ligne rendent l’ouverture d’un compte courant très simple. Il vous suffit de fournir certaines informations et de télécharger les pièces justificatives nécessaires, soit par e-mail soit via l’interface dédiée de la banque. Certaines formalités peuvent même être entièrement réalisées en ligne. Les banques en ligne issues de réseaux traditionnels peuvent parfois demander certaines pièces justificatives par courrier, bien que cela devienne de plus en plus rare. Le Blog du Dirigeant a compilé une liste des différentes néobanques en ligne disponibles sur le marché. Nous les avons comparées et synthétisées dans un tableau comparatif afin de vous aider à choisir le service le plus adapté à vos besoins, rapidement et facilement. N’hésitez pas à faire des comparaisons !

Vérifier l’engagement minimum et les conditions d’ouverture d’un compte

Avant de vous engager avec une nouvelle banque ou une banque en ligne pour la gestion de vos comptes professionnels, il est important de prendre en compte certains détails. Assurez-vous de vérifier la durée d’engagement minimum ainsi que les éventuelles conditions pour l’ouverture d’un compte, comme un revenu minimum exigé ou un premier virement minimum pour activer le compte. Ces informations vous aideront à prendre une décision éclairée et à éviter les surprises désagréables.

3.      Tester votre nouvelle banque

La troisième étape consiste à tester la banque que vous avez choisie, surtout si c’est une banque en ligne. Vous devrez vérifier certains points, tels que la compétitivité de l’offre et des tarifs bancaires proposés, l’accessibilité du compte en ligne, l’ergonomie de l’interface et de l’application mobile, ainsi que les outils fournis avec votre compte bancaire. Si vous optez pour une banque en ligne, il est important de prendre en compte l’absence de conseiller bancaire, d’agence physique et de distributeur automatique. Vous pouvez consulter notre article sur les avantages et les inconvénients des banques en ligne pour les professionnels pour plus d’informations.

4.      Transférer vos opérations bancaires d’un compte bancaire à l’autre

Si vous avez décidé de changer de banque professionnelle, il est important de transférer tous vos virements SEPA et prélèvements automatiques vers votre nouvelle banque. Cela inclut les paiements par Internet, par téléphone, le loyer et l’électricité si vous louez des locaux professionnels, ainsi que les salaires et les cotisations URSSAF si vous êtes employeur. N’oubliez pas non plus de mettre à jour vos abonnements par carte bancaire sur Internet, comme les sites de e-commerce, l’hébergement de votre site Web ou l’achat de noms de domaine qui se renouvellent automatiquement. Ce processus est appelé « changer de domiciliation bancaire » et vous devrez effectuer le transfert vous-même, car vous ne pouvez pas utiliser le dispositif de mobilité bancaire.

Notre conseil pour transférer vos comptes

Le transfert de compte bancaire implique simplement de fournir votre nouveau RIB à tous ceux qui sont concernés par votre changement de banque. Vous devrez leur donner vos nouvelles coordonnées afin qu’ils puissent les enregistrer. Pour éviter d’en oublier, vous pouvez consulter vos anciens relevés de compte sur une période suffisamment longue. Par exemple, certains virements automatiques ont lieu trimestriellement.

Laisser l’ancien compte ouvert par précaution

Il est essentiel de laisser votre ancien compte bancaire ouvert pendant un certain temps et d’y laisser une certaine somme d’argent. Cela permettra de s’assurer que les paiements automatiques en cours et les chèques non encore encaissés pourront être traités correctement. En gardant à l’esprit cette précaution, vous éviterez tout problème de paiement. Assurez-vous simplement d’avoir suffisamment d’argent sur les deux comptes pour couvrir les mouvements financiers qui auront lieu, que ce soit sur votre ancien compte ou sur le nouveau.

La mise à zéro du compte bancaire à clôturer

Après avoir attendu un certain temps pour régler les virements et les chèques en cours, vous pouvez transférer le solde restant de votre ancien compte vers votre nouveau compte. Assurez-vous de mettre à zéro votre ancien compte avant de le clôturer.

Quitter la version mobile