Assurance

Assurance emprunteur : comment faire jouer la concurrence ?

Published

on

De nos jours, les formules d’assurance emprunteur sont diverses et variées. Les compagnies s’investissent davantage pour offrir des propositions alléchantes. Dès lors, faire le bon choix peut devenir un dilemme. Voici quelques conseils pour dénicher la solution la plus adaptée à vos besoins, en jouant sur la concurrence.

Assurance emprunteur : devrez-vous choisir celle de votre banque ?

Si jusqu’en 2010, les consommateurs devaient opter pour l’établissement de crédit comme assureur, la loi Lagarde a changé la donne. Avant cette date, le client était tenu de souscrire l’assurance de sa banque sinon celle-ci refuse d’octroyer le prêt. Vous avez aujourd’hui le loisir d’aller vers un prestataire autre que l’organisation prêteuse. Ce cadre légal vous offre ainsi la possibilité de rejeter l’entente de cette dernière. Malgré votre décision de préférer un groupe distinct, elle a l’obligation de l’accepter. L’agence ne peut utiliser le recours à une structure externe pour réviser les conditions d’octroi du financement. Notez par contre que la précédente règle n’est pas applicable en cas de protection individuelle.

Le choix d’une nouvelle compagnie se fait au début de la demande de prêt ou avant la signature du protocole. Cela est aussi possible au cours de l’emprunt, en fin de validité de l’assurance ou pendant la première année. Mais depuis 2022, la loi Lemoine autorise le changement d’organisme à n’importe quel moment. Assurez-vous néanmoins de l’équivalence entre les garanties, d’une convention à l’autre.

Soulignons également que la possibilité de signer votre contrat auprès d’un autre groupe est soumise à l’accord de l’établissement prêteur. La législation permet en effet à ce dernier de refuser cette couverture. C’est notamment le cas, lorsque les obligations incluses ne sont pas équivalentes aux siennes. En définitive, même quand il offre des conditions de prêt alléchantes, le client peut obtenir son cautionnement ailleurs.

Sur quels critères se baser pour choisir votre assureur ?

Bien que vous puissiez conclure une convention différente de celle de votre banque, veillez à prendre une décision judicieuse. Plusieurs paramètres sont à considérer pour retenir la compagnie qui satisfait le mieux vos besoins. Pour se protéger avec l’assurance emprunteur, il faut, dans un premier temps, étudier les couvertures proposées dans l’offre. Le décès puis la perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA) sont par exemple des éléments de bases, obligatoires. À ceux-ci peuvent s’ajouter des garanties facultatives comme :

  • l’incapacité temporaire de travail (ITT),
  • l’invalidité permanente totale (IPT),
  • l’invalidité permanente partielle (IPP),
  • la perte d’emploi, etc.

Veillez à vérifier les événements non couverts par l’assureur et qui concernent en l’occurrence les sports amateurs. Examiner les exclusions imposées dans l’accord vous évite les mauvaises surprises. Certaines conventions de prêt s’étendent pendant tout l’emprunt alors que d’autres obligations cessent à partir d’un âge spécifique. C’est pourquoi vous devez porter un regard attentionné avant de vous décider.

Nous conseillons aux emprunteurs de prendre aussi en compte les délais de carence et de franchise. Le premier correspond à la période qui sépare la signature du contrat et le début d’indemnisation. Pendant ce temps, vous cotisez donc, mais ne pouvez bénéficier de soutien en cas de dommages. Sa durée varie souvent entre 1 et 12 mois. L’échéance d’exemption représente, par contre, le moment entre la survenue d’un événement couvert par l’assurance et la compensation. Vous devez y prêter attention pour éviter toute tentative de fraude.

Dans ce secteur, les compagnies proposent par ailleurs deux modes de dédommagement : forfaitaire ou indemnitaire. Afin de trouver la meilleure offre, vous devez en outre étudier les plafonds de protection. Il s’agit du montant maximum que l’organisme peut prendre en charge, quel que soit le sinistre. En plus de ces critères, vérifiez également la méthode de calcul de la prime. Elle est fonction du capital initial ou de celui restant dû. Pensez enfin à la quotité d’assuré et au prix du cautionnement, qui doit correspondre à votre budget.

Peut-on changer de prestataire d’assurance de prêt en cours de contrat ?

Depuis 2022, vous pouvez opter à tout moment pour une autre société de couverture. Cela est en effet possible grâce aux dispositifs législatifs Lagarde et Lemoine. La dernière loi vise notamment un accès juste et plus transparent à ce marché pour les consommateurs. Si vous pouvez résilier une convention en cours, la nouvelle offre doit inclure les garanties minimales de votre banque. Pour mettre fin à une assurance de crédit, vous envoyez votre demande de résiliation par lettre ou acte extrajudiciaire. La réglementation autorise aussi la déclaration au siège social de la compagnie ou par tout moyen prévu dans l’accord.

Veuillez préciser, dans votre courrier, la date de prise d’effet de la présente collaboration. Cette dernière doit en amont être validée par votre organisme de financement. Lorsque celui-ci est votre actuel assureur, il dispose de 10 jours pour répondre à votre souhait de changement de prestataire.

Soulignons également que le droit de substitution est applicable seulement pour les crédits immobiliers. Si vous contractez donc un prêt à la consommation, votre établissement bancaire peut refuser un remplacement. Parfois, les banques n’exigent pas de couverture pour les emprunts personnels. Dans ce cas, vous pouvez résilier le contrat au terme des douze premiers mois.

Faites jouer la concurrence pour obtenir le meilleur contrat

Comparer plusieurs offres d’acteurs du marché de l’assurance permet de déterminer la formule la plus adaptée à votre situation. En plus de trouver une solution avec la mensualité la plus compétitive, celle-ci satisfait vos besoins. Si vous êtes dans un secteur à risque par exemple, nous vous conseillons une convention qui propose le maximum de garanties. Vous pouvez ainsi bénéficier d’une prise en charge optimale en cas de sinistre. Un accord au meilleur tarif, avec suffisamment de couverture, fait aussi baisser le coût global.

Selon votre statut, vous réalisez en outre d’importants bénéfices. Considérons un célibataire de 29 ans, cadre et fumeur qui contracte un prêt de 170 000 euros sur 20 ans. Ce dernier économisera entre 6 000 et 6 500 euros. Pour un couple de 40 ans, non-fumeurs et fonctionnaires, les économies sont comprises entre 17 000 et 18 000 euros.

La confrontation des assureurs permet par ailleurs de trouver des contrats personnalisés, surtout, ceux de groupe. Cela mutualise, réellement, les risques entre les emprunteurs. Notons également que la comparaison des formules oblige les banques à avoir un bon comportement envers leurs clients. En effet, d’après un rapport de 2021, du CCSF, les établissements prêteurs maintenaient leur monopole par des pratiques peu recommandables. Avec la concurrence, elles sont contraintes de jouer la carte de la transparence et de bien traiter leurs usagers.

Le rôle du courtier pour trouver la meilleure assurance emprunteur

Le courtier en garantie de prêt est un professionnel qui vous assiste dans le choix de votre organisme de protection. En tant que mandataire, il est l’intermédiaire entre vous et les sociétés d’assurance. Sa première mission consiste à analyser vos besoins et les risques spécifiques de votre activité. Cela lui permet de définir votre profil d’assuré. Au regard de son savoir-faire et de son expérience, il compare plusieurs offres, en vue de trouver la formule idéale. Vous obtenez ainsi une convention à un tarif avantageux et réalisez une économie significative.

En plus de vous garantir un contrat personnalisé, ce professionnel vous fait gagner du temps. Il se sert également d’un comparateur en ligne pour vous dénicher très rapidement la solution la plus adaptée. L’assistance d’un courtier spécialisé s’étend aussi à une bonne compréhension de l’accord.

S’il est d’un grand secours dans la quête de la meilleure proposition d’assurance, cet agent ne décide pas à votre place. Une fois votre choix effectué, celui-ci vous accompagne au besoin dans la négociation des prix. Vous bénéficiez de ses conseils pour constituer votre dossier et en cas de litiges. De plus, si vous souhaitez substituer votre couverture en cours, cet intermédiaire vous prête main-forte.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Quitter la version mobile